Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.
Bonjour à vous!
Bienvenue sur le forum "Wild Horses, la Terre des Chevaux Sauvages", un JDR équin où vous pourrez incarner un ou plusieurs chevaux sauvages au sein de différents Clans, mais aussi des animaux de toute autre espèce, avec un maximum de 10 personnages par compte.

Si vous êtes inscrit, vous pouvez bien sûr vous connecter. Si vous ne l'êtes pas, n'hésitez pas à vous inscrire, nous serons heureux que vous nous rejoigniez!

En ce moment sur Wild Horses : le Grand Exil. Ferez-vous partie des intrépides voyageurs ?

Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Survivrons-nous? [PV-Elixir]

Aller en bas 
AuteurMessage
Black Hole
Cauchemar de la NASA
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1650
Age : 23
Nom : Marion
Clan : Shikaku | Glace | Crépuscule
Date d'inscription : 27/10/2010

Fiche Personnages
Points d'expérience:
290/400  (290/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Survivrons-nous? [PV-Elixir]   Jeu 22 Sep - 11:56

Survivrons-nous?


Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.
C.Baudelaire

"Saisir l'universel dans le particulier nous aide à affronter l'existence en étant à la fois concerné et détaché, capable d'alterner la tristesse et le rire."
Les vives lumières qui faisaient la beauté du Crépuscule commençaient à ternir, tandis qu'un voile de plus en plus sombre envahissait l'ensemble des terres; faisant naître par endroit des points clairs et lumineux dans le ciel; milliers d'étoiles qui se trouvaient à des milliards d'années lumières; milliers d'âmes qui voguaient à la recherche d'un quelconque paradis, d'un quelconque endroit où quérir le repose éternel. Certains partaient, en imaginant un vaste jardin vert, éclairé constamment et d'une tranchante lumière; dans lequel un doux parfum aromatisé voguerait, ne s'estompant jamais; un Jardin d'Edene dans lequel ils pourraient goûter les plaisirs les plus simples.
D'autres rêvaient d'Enfer. Etendue désertique et au sol carbonisé, sur lequel serpenteraient de brûlants torrents de lave en fusion; ne permettant que douleur, ou complaisance pour les êtres foncièrement mauvais.
Et puis, il y avait les autres, ceux qui ne pensaient ni au paradis, ni aux enfers... Ceux qui vivaient là, au présent, sans se soucier d'un landemain, d'un "dans dix ans"... Ceux qui cherchaient une voie, une raison, un être, une âme avec qui s'accorder, une âme qui serait apte à les aimer, à les comprendre, à les rassurer et à les protéger; une âme brûlante d'amour envers eux...

"Il croyait que c'était à la solitude qu'il tentait d'échapper, et non à lui-même."
Ses petis sabots clairs claquaient sur le sol rocheux, alors que sa silhouette ronde de pouliche se profilait sur la pierre, sous la forme d'une ombre épanchée. Alerte, sa foulée était déjà légère; et ses poils hirsutes de bébé commençaient à tomber, laissant entrevoir une robe brillante, à la même "texture" que celle de son père. Oh, son Père. Lui, l'étalon noir à l'étoile blanche, le Dêmon vêtu de Nuit, le Shikaku Renégat qui adulait la Mort; l'entier d'ébène qui avait aimé de toutes ses forces la tendre jument cremello; laissant la voie libre à ses sentiments, tandis qu'elle le suppliait de l'aimer. Oui, c'était bien cet étalon son Père. Black Hole... Comme une promesse dans son coeur, comme une silhouette à la fois proche et loin, comme innaxessible, trop haute pour qu'elle puisse parvenir même à l'effleurer, à la chatouiller, à se serrer contre elle... Mais, alors que celà faisait depuis une semaine et demie qu'elle était seule, échappée de la surveillance de sa mère, elle en avait besoin, de ces retrouvailles tant cherchées, tant voulues. Mais lui, le guerrier plus sombre que la nuit, voulait-il seulement la retrouver, elle, que tout le monde qualifiait de "mini-Black Hole"? Ressentait-il ce même besoin, cette même douleur au fond du coeur? Ce manque, ce vide énorme que rien n'avait réussi à combler jusque là? Oh, que Bliss se torturait, alors que ses pensées vagabondaient vers son Père.

"La vie et l'amour sont la même chose. Quand il n'y a pas d'amour, il n'y a pas de vie."
Et devait-elle en vouloir à ses parents, la fille du Shikaku et de la Gardienne des Etoiles? Devait-elle en vouloir à sa mère de s'être attelée à en charmer un autre? N'aimait-elle donc plus son compagnon, ne ressentait-elle plus rien pour celui à qui elle avait demandé de l'aimer? Trop compliqué.
La jeune pouliche secoua la tête, sa maigre crinière jais valsant sur sa fragile encolure. Il lui sembla alors discerner une silhouette claire, un peu plus loin. Elle s'immobilisa, ses grands yeux, si semblables à ceux de son père, posés vers l'animal.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elixir
    Grand guerrier

Grand guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 577
Age : 24
Clan : Solitaires / Ashkaa: Crépuscule
Date d'inscription : 17/12/2010

Fiche Personnages
Points d'expérience:
35/200  (35/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Survivrons-nous? [PV-Elixir]   Ven 11 Nov - 17:45

My shadow's the only one that walks beside me
My shallow heart's the only thing that's beating
Sometimes I wish someone out there will find me
'Til then I walk alone

Boulevard Of Broken Dreams - Green Day
Et sous ce plafond étoilé, Elixir marchait. Son pas vif et alerte en contradiction avec ce qu'elle ressentait. Chaos lent et triste, peur inavouable et lassitude profonde. Elle s'arrêta un instant, leva la tête et observa les étoiles un instant. La voûte céleste semblait être infinie tant le nombre d'étoiles qui la peuplait était grand. Quels mystérieux secret ce plafond lumineux pouvait-il bien renfermer? La clé se trouvait peut-être là, dans cette immensité noire tellement attrayante. Certains disent que chaque étoile est l'âme d'un défunt. D'autres encore, prétendent qu'elle sont le reflet de l'amour que l'on se porte les uns aux autres. A chacun sa version, à chacun ses croyances. Mais la vérité est certainement beaucoup plus fades que tout cela. Elle reprend le pas, plus lent tout à coup, comme appesantit par l’amertume de son être.
Arrêt de nouveau. Les sens en alerte, la jument se redresse et s'agite. Les restes d'une effluve tant recherchée.. Espoir soudain. Est-il là, tout proche? Mais l'odeur est diffuse, lointaine et certainement ancienne. Et inconsciemment, la jument claire suit cette piste, la poursuivant, rêveuse. Il était forcément là, au bout du chemin. A l'attendre qui sait? Elle l'avait cherché, comme toujours et voilà qu'au moment où elle perdait espoir, ce reste de lui, trace olfactive discrète mais bien présente, était venu la frappée, comme une preuve que son existence était belle et bien réelle. Un sourire éclaire ses traits fins. Et à Elixir de continuer à marcher dans la nuit.
Elle avance encore, avalant la distance. Elle réprime ses envies, se forçant à garder un pas qui se veut calme mais dont elle ne garde pas le total contrôle. La boule dans son estomac grandit, angoisse croissante tandis que l'odeur devient plus forte plus présente. La jument s'arrête soudain et hume l'air frais.
Non, ce n'est pas toi, tout cela semblait pourtant tellement réel.. Deviens-je folle? Par quelle opération ai-je pu à ce point perdre mes sens..? J'ai cru que c'était toi, j'ai espéré, vainement.. Je l'ai souhaité, de toutes mes forces, de tout mon être. J'en ressort blessée mais grandie.. Encore une fois, tu n'es pas là.. J'aurais tellement aimé pourtant, te revoir, te retrouver..
La tête basse, elle s'apprête à repartir quand elle entraperçoit un mouvement. Tendue, elle s'avance pour finalement s'arrêter. Une silhouette sombre se dessine dans l'obscurité de la nuit. Une pouliche sans aucun doute. Curieuse, Elixir fait quelque pas vers l'inconnue avant de s'arrêter à nouveau. Elle sourit à la pouliche avant de la saluer d'une voix douce et faible où perce une légère tristesse.
-Bonsoir..
Elle la détaille rapidement, parcoure ses contours du regard, ses yeux glissant agilement sur ce corps dont on devine qu'il n'a pas fini de grandir. Et ses yeux sombres soudain s'arrête dans ceux plus noirs encore de la pouliche. Cet éclat, ce qu'il reflète.. Serait-ce possible que..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Hole
Cauchemar de la NASA
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1650
Age : 23
Nom : Marion
Clan : Shikaku | Glace | Crépuscule
Date d'inscription : 27/10/2010

Fiche Personnages
Points d'expérience:
290/400  (290/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Survivrons-nous? [PV-Elixir]   Sam 19 Nov - 6:23

"La tristesse vient de la solitude du coeur."
Bliss était restée immobile, se contentant d'observer l'animal se mouvoir, comme s'il suivait une trace olfactive. Enfin, quand la jument au gracieux profil s'approcha, baignée par la lumière divine des étoiles, la jeune pouliche put planter son regard abyssal dans le sien. Déjà forte de caractère, ses yeux, à l'exemple de ceux de son père, étaient animés par une vive étincelle. Pourtant, ce n'était ni Haine, ni Folie, ni Passion, ce n'était que de la curiosité et de l'émerveillement devant le Monde qui se dévoilait chaque jour un peu plus devant elle. Derechef, elle put lire de la tristesse dans le regard de la jument grise, sentiment confirmé par l'accent rauque de sa voix, quoi qu'elle restait éthérée. Un instant, la jeune jument eut une vague impression de la connaître, de l'avoir déjà vue quelque part... Cependant, elle abandonna rapidement cette idée, maudissant ses sens de la trahir ainsi. Elle esquissa alors un pas, vif mais quelque peu maladroit: elle n'avait pas l'équilibre totale de sa masse qui ne cessait de changer. Là, elle répondit, douce mais assurée:

"Bonsoir! Je m'appelle Bliss, et toi?"

Un large sourire marqua son visage ouvert, aux traits agréablement sauvages. C'est dernier temps, elle avait remarqué que les "grands" ne semblaient pas aller au plus fort, et qu'ils étaient comme ravagés par une vague de tristesse. Et son Père? Où pouvait-il bien être? Bliss avait, toujours, l'impression de le louper de quelques secondes, elle pensait le voir derrière un arbre, et quand elle y arrivait, il n'y avait que du vide et une infime trace de parfum. Mais, une fois encore, elle décida de chasser ses pensées, pour se concentrer sur la belle jument qui venait d'arriver.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Survivrons-nous? [PV-Elixir]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Survivrons-nous? [PV-Elixir]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages. :: Corbeille-
Sauter vers: