Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.
Bonjour à vous!
Bienvenue sur le forum "Wild Horses, la Terre des Chevaux Sauvages", un JDR équin où vous pourrez incarner un ou plusieurs chevaux sauvages au sein de différents Clans, mais aussi des animaux de toute autre espèce, avec un maximum de 10 personnages par compte.

Si vous êtes inscrit, vous pouvez bien sûr vous connecter. Si vous ne l'êtes pas, n'hésitez pas à vous inscrire, nous serons heureux que vous nous rejoigniez!

En ce moment sur Wild Horses : le Grand Exil. Ferez-vous partie des intrépides voyageurs ?

Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arpango [PNJ, chef des Fidèles][EVENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liberty
Fondatrice sadique et fière de l'être
Rédactrice du Journal
Fondatrice sadique et fière de l'êtreRédactrice du Journal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8120
Age : 23
Nom : Liberty, Black, Sun Star, Odyssée. Moi c'est Chamallow^^
Clan : Black chef de l'Ombre - Liberty fondatrice des Etoiles - Sun Star chef associé et fondateur du Soleil - Shiki et Odyssée solitaires
Date d'inscription : 02/12/2006

Fiche Personnages
Points d'expérience:
257/400  (257/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Arpango [PNJ, chef des Fidèles][EVENT]   Mer 15 Fév - 14:19

PRESENTATION DE ARPANGO


    Nom : Arpango, surnommé Pan’

    Age : 8 ans

    Sexe : Etalon

    Clan : Initiateur du culte de Gaïa

    Caractère : Arpango est un animal relativement sociable. Si, comme tout un chacun, il s’ennuie avec les chevaux un peu intellectuellement limités et déteste qu’on le prenne pour un crétin, il fait globalement bon ménage avec la grande majorité du peuple équin. Il n’est pas particulièrement bavard mais discute volontiers de tout et de rien, ou de sujets plus profonds, et s’il est loin d’avoir la science infuse, il apprend cependant avec grand plaisir. Arpango est passionné par ses semblables : leurs réactions, leurs pensées, leurs sentiments l’intéressent comme autant d’objets d’étude. Il cherche à mieux comprendre ses semblables afin de vivre en bonne intelligence avec eux. Pan' est un passionné des chevaux...il aime, réellement, ses semblables et leur compagnie. Mais il sait comprendre que ce ne soit pas le cas de tout le monde!!
    Pan’ est un peu poète. Cela se remarque notamment dans sa façon d’apprécier et admirer la beauté ou la majesté de la nature environnante, parfois. Il est aussi fou de combat et de beaux combats, aime à assister à un affrontement pourvu qu’il ne s’achevât pas par la mort d’un des combattants. Enfin, Pan’ vénère littéralement les juments. Il les respecte profondément, n’est pas, loin de là, un coureur de jupons. Il est amoureux, parfois. Et selon les juments, il est séducteur ou timide et incapable de se déclarer.
    Assez dégourdi, ce n'est pas un adepte des grands discours; il est plutôt simple et bonhomme mais a un peu de talent pour s'adresser aux foules: il les galvanise, parfois. Pourtant il répugne à user de ce don de meneur. Il préfère se mettre en retrait et regarder l'histoire se faire. Il a un petit truc énervant en société, cependant: c'est un adepte des jeux de mots pourris...les vrais, les beaux, les lourds! Certains aiment et d'autres...sont horripilés. Mais Pan' sait se taire quand il sent qu'il énerve.
    Il a quelques tics et phobies. Quand il parle avec un cheval, et qu'il n'est pas en train de marcher mais est immobile, il se balance d'un pied sur l'autre ou joue avec la pointe de son sabot. Il a une peur bleue du noir, qu'il domine assez, mais il se fait des films, il tremble...la nuit, Pan' dort. Sauf avec les Fidèles. Là, l'émulation et le groupe le galvanisent; il surpasse sa terreur. Une seule chose le met en rage: c'est la méchanceté caractérisée, dans les actes mais aussi dans les mots. Là, Pan' peut presque devenir violent. De même si on l'accule, par les mots, par les actes: il n'aime pas se sentir pressé.
    Globalement, il est assez actif mais aussi contemplatif ; il est capable de rester planté six heures devant une cascade et d’enchaîner aussitôt avec un galop dingue au travers d’une plaine, avec le même plaisir.

    Histoire: Fils d’un couple aimant et soudé, il a vécu auprès d’eux, membre d’un harem. Comme tous les jeunes étalons, il a un temps été en butte à l’hostilité du chef, puis il s’est rangé et a entretenu avec l’animal des relations d’amitié. Il a eu des frictions avec certains, des histoires plus profondes avec d’autres…
    Pan’ était un combattant forcené, un de ceux qui se battent pour l’amour du combat et pas par nécessité. Cela lui valait admiration, mais aussi incompréhension, parfois…Le jeune étalon passe quatre années insouciantes auprès de ses compagnons et amis, puis éprouva le besoin d’aller voir ailleurs. Avec la bénédiction de ses parents, il partit visiter les alentours, comme cela se faisait souvent dans sa tribu. Il fit de belles rencontres, des amours, des poulains parfois, d’autres plus violentes, des combats, des querelles. Il revint de temps en temps voir sa famille, repartit courir…on l’attendait, dans la tribu. On savait que la bougeotte des jeunes étalons ne s’apaise que par cette incessante course autour du monde.
    Arpango se battit, un jour, avec un étalon plus puissant que lui, qui le vainquit et lui laissa la vie sauve. Blessé, tremblant, Pan’ se traîna au bord d’une rivière où il végéta plusieurs jours, meurtri. Puis il se remit en route, comme il en avait coutume…mais la fièvre s’était mise dans ses blessures et il trébuchait, haletait, brûlant de température. Il finit par s’effondrer dans un bosquet, incapable même de comprendre que la mort l’attendait et, résigné, ferma les yeux, assommé par la maladie. Il ne se souvint plus vraiment du reste. Une lumière éclatante, une voix douce et lumineuse, une odeur, et puis des visages. Un groupe le dévisageait.
    Le groupe le soigna, avec dévouement et même affection, le veillant, utilisant diverses herbes médicinales. Arpango apprit à les connaître, et découvrit surtout leur étrange foi. Le culte de Gaïa, ou Mère Nature, ou l’Ineffable, selon celui qui la mentionnait…il y avait cinq chevaux, cinq tempéraments, qui évoluaient en harmonie. L’un était un vrai fanatique, qui respirait, parlait, pensait Gaïa. L’autre était jeune, mais avec le regard d’un sage. Le troisième semblait encore perdu, hésitant entre plusieurs attitudes. Le quatrième dénigrait sans cesse tout dogme, opposant son scepticisme à la moindre assertion religieuse, mais il croyait cependant. Il ressentait juste le besoin de se faire l’avocat du diable et le désir de penser par lui-même. Le dernier était un pratiquant timide, mais convaincu.
    Pan’ guérit peu à peu et se prit au jeu. Se prit à entendre parler de Gaïa. Curieux, il les interrogea, les uns après les autres et ce qu’il apprit lui plut. Peu à peu, sans qu’il s’en rendît compte, Pan’ se mit à pratiquer leurs rites, à croire en leur déesse, qui devinrent tous siens. Il finit par demander au sceptique, son préféré de tous, à entrer dans le groupe. Après divers palabres, plusieurs enseignements et une cérémonie qui lui tira des larmes, ce fut chose faite. Il apprit, encore, toujours. Vint un jour où il les quitta et revint vers son Clan.
    En chemin, il rencontra Dââk, encore oisillon, qui voletait et lui rentra dedans. Après plusieurs mots échangés, chacun reconnut en l’autre un compagnon de route. Un ami. Un compagnon pour la vie. Et Pan’ fut bien heureux, de retour dans sa tribu, de présenter son daemon.
    On lui fit bon accueil. Mais Pan’, s’il se sentait là à sa place, avait encore besoin d’air…il repartit, avec à sa suite, cette fois-ci, quelques membres, jeunes ou vieux, comme Fidèles. Ils le suivaient et parfois, au hasard des rencontres, se joignaient à lui d’autres futurs pratiquants. Quelquefois aussi il rencontrait un Fidèle. La rencontre qui le marqua le plus fut celle d’un vieux maître. Pan’ et son groupe parlèrent des jours durant avec la vieille jument, et repartirent pleins d’un nouveau savoir qu’ils s’empressèrent de distiller et de confronter au monde, ralliant certains, repoussant d’autres. Parfois des Fidèles se fixaient dans une tribu traversée, et d’autres venaient les remplacer. Parfois, Pan’ était seul avec un seul compagnon, parfois, dix le suivaient. Il les laissait aller, ses frères, ses amis, ceux avec qui il avait voyagé et qu’il aimait tendrement, se disant qu’il les reverrait bien un jour. Il les recroisait parfois, parfois non. Jusqu’à, un jour, arriver sur Wild Horses.

    Description physique: C’est un étalon assez grand, plutôt solide et massif, pas vraiment fin. Il a une musculature plutôt en rondeurs, loin d’un pur-sang, à mi-chemin entre un selle français et un espagnol. Ses crins sont courts, peu fournis, et retombent sur son encolure avec une longueur d’une paume à peine. Sa queue est portée basse et frôle ses jarrets. Il est chaussé de quatre balzanes blanches s’arrêtant aux boulets, plutôt symétriques, mais n’a pas de marque en tête.
    Sa robe est ce qui saisit immédiatement tout interlocuteur : une robe d’un alezan flamboyant, plus roux que rouge, mais roux écureuil, roux flammes. Son poil est dense, serré et brillant, sauf lorsqu’il n’est pas en forme, et naturellement assez court ; cependant la peau sous le poil est épaisse, un vrai cuir qui l’empêche de frissonner l’hiver, malgré sa fine couche de pelage. Il a plusieurs cicatrices, comme tout étalon ayant vécu presque neuf ans, mais aucune n’est marquante.
    Ses yeux sont dorés un peu foncés, couleur de caramel ou de bois verni, le blanc des yeux est plus apparent que sur un iris classique ; cela lui donne un air un peu fou. Pan’ a des oreilles un peu grandes pour sa taille de tête, qui lui donnent l’air bonhomme et de bonne composition, des naseaux assez larges, une apophyse zygomatique saillante. L’ensemble est harmonieux même s’il n’est ni sculptural comme un Sun Star, un Black Hole, ni fin et nerveux, gracieux et sauvage comme Black.
    Il porte le collier vert translucide des Fidèles en permanence.

    Autre chose ? ( particularité, etc ) Il a un compagnon (pas râler, on parle d’un PNJ x) ) qui est un corbeau, nommé Dââk, et qui a tendance à écraser ses interlocuteurs de son ironie et de son mépris. Mais Dâ’ a un bon cœur sous ses dehors glacés, et il est un allié fidèle, dont le pragmatisme ramène parfois Pan’ à la raison et l’empêche de déraper vers le fanatisme.


LE CULTE DE GAÏA



    Postulat de base : La Nature est sacrée, et plus précisément une sorte d’entité que les Fidèles appellent Gaïa, ou Mère Nature…pour cette religion, qui est aussi une philosophie, tout ce qui est hors du cycle naturel est maudit ; ainsi, une jument comme Stelmaria est une véritable aberration, elle dont la malédiction fait une prédatrice parmi les proies…mais les combats, les « danses de mort » des Shikaku ne les choquent pas ; s’ils s’achevaient par une mise à mort, ce serait différent. Là, ce sont justes de beaux spectacles qu’ils seraient tentés de conseiller à quiconque.
    C’est une religion qui fait la part belle à l’individu. Certains consacrent leur vie à étudier leurs semblables, leur pensée, leurs réactions, leurs sentiments…les « choses équines », pourrait-on dire. Par là même, les Fidèles ne prétendent pas se comporter en saints ; chevaux et animaux ils sont, animaux ils restent : il ne vont pas vœu de chasteté, ne blâment pas ceux qui recherchent la gloire ou la reconnaissance, comprennent l’amour du combat et ne fustigent pas la guerre ou la haine. En revanche, ceux qui, pour des intérêts purement égoïstes mettent en péril leur communauté ou, pire, leur race entière, leur paraissent des monstres.
    Pour eux, Gaïa n’est pas une déesse surpuissante à vénérer et devant laquelle faire des courbettes ; ils la voient plutôt comme une créatrice et une Mère bienveillante, qui n’intervient que rarement sur les Terres où ils vivent, et par le biais de chevaux, d’élus. Ils se comportent avec elle comme on le fait avec un parent que l’on aime et que l’on veut remercier pour ceci ou cela…même si il y a plusieurs personnalités regroupées au sein du culte, et que certains auront plus tendance à implorer leur déesse, à crier vengeance…
    Peu de dogmes et surtout, nul n’est contraint de faire ou penser des choses précises ; chacun fait sa petite cuisine, de son plein gré. Cependant, pour obtenir un grade élevé dans le culte, il faut, certes avoir fait preuve d’une pensée personnelle mais aussi avoir respecté les principes fondateurs, qui sont :
    - nulle mort ne doit être donnée qui ne soit guidée par le besoin de nourriture ou de survie.
    - nulle guerre ne peut éclater entre êtres du même sang
    - nul ne doit être écarté du culte de Gaïa s’il désire y prendre part ; mais quiconque enfreint les règles et met en péril la communauté doit être mis à l’écart jusqu’à ce qu’il se reprenne.
    La guerre qui ravage Wild Horses ne leur semble pas une horreur absolue…mais ils déplorent son origine fratricide, car Black et Sun Star sont du même sang. Cela dit, vous noterez que l’inceste ne les choque pas trop…après tout, diront-ils, « nous ne sommes que des chevaux ».

    Pratiques : Alors là…à chacun de faire ce qu’il veut ! Mais ailleurs, les Fidèles aiment célébrer les équinoxes et les solstices par des réjouissances où se dérouleront des combats d’apparat, divers jeux, courses, ou juste une simple réunion…cependant, le culte est nouveau sur Wild Horses et n’a pas encore de ligne fixe. Ceux qui se sentent une âme d’ascète peuvent aussi s’exiler dans le désert, les montagnes, bien que les Fidèles désapprouvent le sacrifice de soi : il leur semble ridicule de se priver de nourriture pour une déesse, une « simple » déesse…ils acceptent cela. Certains aiment bien les pèlerinages, d’autres moins...il n’y a que les quatre Fêtes des Saisons qui soient une « tradition » bien ancrée. La seule chose qu’ils abhorrent est le sacrifice.

    Qui peut être un Fidèle ? : Mais tout le monde ! Il se moquent complètement des actions passées, seules les présentes comptent et les nouveaux membres doivent respecter les règles fondamentales. Pour devenir membre du culte, il faut avoir été initié par un Fidèle et témoigner d’une foi sincère ; il n’est pas si difficile de démasquer les menteurs, en général.


_________________
ABSENCE (ou présence rare) du 19/07 au 16/08.

Spoiler:
 


Dernière édition par Liberty le Mar 21 Fév - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://universbychamaska.wordpress.com/
Dream Catcher
    Grand guerrier

Grand guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 19
Nom : Cirius! ^^ (moi c'est Nina!)
Clan : Soleil (Cirius) Crépuscule (D.C)
Date d'inscription : 02/07/2011

Fiche Personnages
Points d'expérience:
24/200  (24/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Arpango [PNJ, chef des Fidèles][EVENT]   Mer 15 Fév - 15:30

J'aime ce cheval!! *.*
Ok, Dream Catcher veut être une fidèle, mais comment on commence?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montages-chevaux.skyrock.com/
Liberty
Fondatrice sadique et fière de l'être
Rédactrice du Journal
Fondatrice sadique et fière de l'êtreRédactrice du Journal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8120
Age : 23
Nom : Liberty, Black, Sun Star, Odyssée. Moi c'est Chamallow^^
Clan : Black chef de l'Ombre - Liberty fondatrice des Etoiles - Sun Star chef associé et fondateur du Soleil - Shiki et Odyssée solitaires
Date d'inscription : 02/12/2006

Fiche Personnages
Points d'expérience:
257/400  (257/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Arpango [PNJ, chef des Fidèles][EVENT]   Jeu 16 Fév - 13:01

Faudra qu'elle rencontre Arpango ou un autre qui soit déjà Fidèle, lui parle de tout ça...et puis il finira par s'initier, va! Je t'explique tout ça demain, la j'ai quinze schémas de bio à connaître par cœur.

_________________
ABSENCE (ou présence rare) du 19/07 au 16/08.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://universbychamaska.wordpress.com/
Dream Catcher
    Grand guerrier

Grand guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 19
Nom : Cirius! ^^ (moi c'est Nina!)
Clan : Soleil (Cirius) Crépuscule (D.C)
Date d'inscription : 02/07/2011

Fiche Personnages
Points d'expérience:
24/200  (24/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Arpango [PNJ, chef des Fidèles][EVENT]   Jeu 16 Fév - 13:37

Dac'! (moi aussi j'ai 5 controles a réviser --') Tu me dis quand on commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montages-chevaux.skyrock.com/
Blasphème
    Guerrier

Guerrier
avatar

Nombre de messages : 267
Nom : Nala - Blapshème, Tara et Miracle
Clan : Ombre - Solitaire - Soleil
Date d'inscription : 22/01/2011

Fiche Personnages
Points d'expérience:
46/200  (46/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Arpango [PNJ, chef des Fidèles][EVENT]   Sam 18 Fév - 3:44

Claasse =D !
Tara serait intéressée aussi dans ce cas ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arpango [PNJ, chef des Fidèles][EVENT]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arpango [PNJ, chef des Fidèles][EVENT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Le chef de la DCPJ accuse d'implication dans les kidnappings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages. :: Avant de commencer :: Espace personnages :: Présentations acceptées-
Sauter vers: