Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.
Bonjour à vous!
Bienvenue sur le forum "Wild Horses, la Terre des Chevaux Sauvages", un JDR équin où vous pourrez incarner un ou plusieurs chevaux sauvages au sein de différents Clans, mais aussi des animaux de toute autre espèce, avec un maximum de 10 personnages par compte.

Si vous êtes inscrit, vous pouvez bien sûr vous connecter. Si vous ne l'êtes pas, n'hésitez pas à vous inscrire, nous serons heureux que vous nous rejoigniez!

En ce moment sur Wild Horses : le Grand Exil. Ferez-vous partie des intrépides voyageurs ?

Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoires et nouvelles sur les chevaux et leurs "cousins".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cerise♥
    Guerrier

Guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 175
Age : 18
Clan : Ondée et Jasmina: étoiles Wild Light:solitaire
Date d'inscription : 13/07/2012

Fiche Personnages
Points d'expérience:
2/0  (2/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Histoires et nouvelles sur les chevaux et leurs "cousins".   Mer 13 Fév - 11:22

Pour les histoires ayant un rapport entre elles, je marquerais à côté de leur titre les autres histoires auxquelles elles se rapportent.



La gardienne du bois de cerisiers et du lac cristallin.

Février 2013


Un galop dans la nuit. Un galop rythmé, mélodieux. Une jument arrive, jument d’exception. Une jument blanche comme les neiges éternelles, aux longs crins ondulés de vif-argent. Elle traverse le bois de cerisiers en fleurs, sa robe nimbée d'un halo rosé. Elle s'approche du lac, bordé, entouré par le bois de cerisiers. Elle ralentit son allure, passe au pas, un pas souple, léger, rythmé. Danse-t-elle? Nul ne le sait. Elle s'approche du lac, secoue sa longue crinière sur son encolure arquée. Ses crins ondulent, fluides comme l'eau des torrents. Elle s’arrête devant le lac aux eaux cristallines et calmes. Elle tend son encolure vers leur surface. Une corne perce la surface de l'eau, l'animant de reflets irisés. Une corne nacrée, où l'arc-en-ciel paraît enfermé, sa corne. Elle boit de longues gorgées d'eau pure. Soudain, quelque part dans le lointain, une chouette hulule. La jument se relève, observe avec attention les alentours du lac. Ses yeux sont bleu, d'un bleu inimaginable. Un bleu où chaque teinte de bleu qui existe se reflète. Du bleu azur au bleu marine. Leur propriétaire pivote souplement, repart au galop. Le même galop qu'à son arrivée. Elle tourne autour du lac, dansant, jouant. Soudain, elle pivote légèrement et part au galop vers la surface des eaux du lac. Elle n'hésite ni ne ralentit. Elle ne s'enfonce pas dans les profondeurs du lac mais galope à leur surface. Arrivée à la moitié du lac, elle déploie deux ailes, pareilles à sa corne. Elle brasse l'air avec, doucement puis de plus en plus vite et finit par s'envoler. Sa queue derrière elle, dans son sillage tel celui d'une comète. Elle vole, vers son destin, vers son futur. Tant qu'elle sera là, les cerisiers seront toujours en fleur. Même sous la neige, même au cœur de l'hiver le plus froid. Tant qu'elle sera là, aucun animal ne sera chassé, abattu sous les branches des cerisiers. Parce qu'elle est la jument, la licorne, l'unicorne ailée qui garde le lac cristallin et le bois de cerisiers qui l'entoure. Elle, la gardienne du bois de cerisiers et du lac cristallin. Légende pour certains, réalité pour d'autres.



Une petite histoire venue par hasard:
Ange ou démon?

Mars 2013


Je marchais sous le soleil couchant, dans un désert d'ocre. J'étais le fils du chef, le prince de cette troupe. Ma robe était noire comme l'encre la plus pure, mes yeux, fait rarissime, étaient azurs. Aucune tache blanche ne venait troubler ma robe d'ébène. Tout en moi clamait ma haute naissance. Nous n'étions que des chevaux refusés, étranges, parfois réputés imaginaires. Dans mon futur clan, il y avait trois licornes, deux pégases et une licorne ailée. Mais laissez-moi vous les présenter un peu plus.

Les trois licornes sont des juments. La première, Star est baie cerise avec une étoile blanche sur le chanfrein. Sa corne, qui prend naissance au-dessus de la pointe la plus élevée de l'étoile, et ses yeux sont bleu-gris. Ses crins noirs sont très courts. La seconde, d'un blanc de neige, a des crins longs. Sa corne et ses yeux sont noisettes. Elle se nomme Moon. La troisième, la plus jeune, est d'un gris perle. Ses yeux sont noirs, comme sa corne. Elle s'appelle Light.

Les deux pégases sont des étalons jumeaux. Identiques en tous points, sauf les yeux: blancs pour l'un et gris pour l'autre. Tous les deux sont alezans, jusqu'à la pointe de leurs ailes. Mon père, celui aux yeux gris se nomme King. L'autre se nomme One.

L'unicorne ailée s'appelle Kueen. Blanche comme la neige, elle est parsemée de taches rousses. Ses yeux, sa corne et ses ailes sont blancs. C'est ma mère.


Poulain fils de deux chevaux aux yeux blancs, j'aurais dû les avoirs aussi. Mais je différais en tous points de ce qu'on pensait. Lorsque je suis né, on ne savait pas comment m'appeler, je ne pouvais pas être Snow. Un poulain sensé être blanc. Lorsque j'attaquais méchamment le plus proche animal, on m'appela Midnight Devil. Personne ne s'approchait de moi, j'étais une unicorne ailée, comme ma mère mais nul ne savait à quoi ressembleraient mes ailes. Ailes d'un ange ou d'un démon?

Lorsque j’eus quatre ans, mes ailes apparurent et l'on me chassa du clan à cause de leur forme. Des ailes de chauve-souris, des ailes de démon. J'errais longtemps, accablé par ma triste descendance. Les hommes qui vivaient dans le désert me virent plus d'une fois. Ils m'appelèrent Shitan, dans leur langue cela signifiait diable. Alors, rejeté par tout le monde, je m’envolai. Toujours plus haut, vers le soleil, la lune et les étoiles. J'atterris dans un lieu magique, la terre des chevaux rejetés comme moi, mais aucun n'osait m'approcher. Alors que je me promenais, isolé et seul, leur roi apparu alors devant moi et je ne pus résister, je me jetai à ses pieds tout en le conjurant de me donner des ailes ayant la forme de celles d'un ange, même si elles étaient noires. Il commença par refuser mais, devant mon insistance accepta. Je reçus une paire d'aile d'ange mais noires. Les autres, se rendant compte de mon changement, vinrent vers moi. Ils m'acceptèrent parmi eux. Lorsqu'ils surent que mon nom était Midnight Devil, ils me dirent qu'ici je ne serais que Midnight. Je me promène encore aujourd'hui sur la terre lorsque l'envie m'en prend. J'aide les Hommes et je leur insuffle parfois des idées. Je n'ai jamais aidé la guerre. La paix est la plus belle chose à mes yeux. Quand à mon troupeau et à mes parents, jamais je ne les revis. Je l'aurais voulu mais ne voulaient plus me voir, ils ne me reconnaissaient plus comme un des leurs. Les Hommes m'aperçoivent toujours, le nom Shitan courre encore dans la bouche de certains.

Maintenant que je vous ai conté mon histoire, que pensez-vous? Suis-je un ange ou un démon par mon caractère?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoires et nouvelles sur les chevaux et leurs "cousins".
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des nouvelles de Fuveau !
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» Roulotte et perte de chevaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages. :: Avant de commencer :: Partie Hors-Jeu :: Blabla :: Histoires, poèmes, fanfics-
Sauter vers: