Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.
Bonjour à vous!
Bienvenue sur le forum "Wild Horses, la Terre des Chevaux Sauvages", un JDR équin où vous pourrez incarner un ou plusieurs chevaux sauvages au sein de différents Clans, mais aussi des animaux de toute autre espèce, avec un maximum de 10 personnages par compte.

Si vous êtes inscrit, vous pouvez bien sûr vous connecter. Si vous ne l'êtes pas, n'hésitez pas à vous inscrire, nous serons heureux que vous nous rejoigniez!

En ce moment sur Wild Horses : le Grand Exil. Ferez-vous partie des intrépides voyageurs ?

Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☠ Cross the Night, Start to Fight. | PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Black Hole
Cauchemar de la NASA
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1650
Age : 21
Nom : Marion
Clan : Shikaku | Glace | Crépuscule
Date d'inscription : 27/10/2010

Fiche Personnages
Points d'expérience:
290/400  (290/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: ☠ Cross the Night, Start to Fight. | PV.   Ven 22 Nov - 11:38


Cross the Night,


Start to Fight.




    C'était un mauvais rêve, c'était son pire cauchemar. Mais à mesure que la jument fauve s'éloignait de la clairière des Colchiques, les images de son frère mort s'imposaient à elle. Comment, pourquoi ? Ce n'était pas possible ! Pourtant, elle l'avait bien vu. Thief of Dreams gisait dans une flaque de sang, et sa robe, à la fois lumière et ombre, s'était parée d'un funèbre manteau de pourpre. Mais qui avait pu être assez cruel ou assez fou pour s'en prendre à un animal aussi bon ? Tous, ici, savaient de qui Thief était l'enfant. Ils savaient que sa mère était une de celle au cœur des plus bons de ces terres, et que son père était un des meilleurs combattants, un des plus féroces quand il s'agissait de sa famille. Qui avait osé s'en prendre à son frère, à son jumeau ? Pourtant, ce n'était pas, pas encore, de la colère qui faisait trembler son corps. Bliss, si elle tremblait cette nuit, tremblait de douleur et de tristesse. Ils lui avaient pris son jumeau, son frère si fragile et bon, son meilleur ami, son confident, son tout petit frère ... Pourquoi ?! Elle s'en voulait, elle se haïssait de n'être pas arrivée plus tôt. Son cœur s'était, à un moment donné, compressé dans sa poitrine, et la jeune jument avait tout de suite compris que son jumeau était en danger. Mais le temps qu'elle arrive, ils l'avaient déjà tué. Elle n'en revenait pas, elle se refusait d'admettre que plus jamais il ne viendrait vers elle, un grand sourire aux lèvres ; que plus jamais ses yeux d'azur ne s'ouvriraient sur le soleil, sur la nature ; que plus jamais il n'essaierait de la résonner. Pourquoi n'avait-il pas tenu bon, le temps qu'elle arrive ? Pourquoi s'était-il écroulé devant cet assassin, devant ce malade ? Oh, elle se souvenait si bien de ses premiers pas si titubants ! D'eux deux, il avait toujours été le moins assuré, le moins fort et le moins mâle aussi. Bliss était l'aventurer, quand lui était le prince. Mais jamais elle ne s'était moquée de lui, jamais elle ne l'avait jugé. Depuis le début, il avait été son jumeau, son essentiel et son tout. La femelle avait toujours eu un caractère plus affirmé, plus prononcé et vif, mais c'était toujours à lui qu'elle s'était référée. Il avait été son cap, son étoile du nord, son guide, son ancre ... Il lui manquait tant ! Thief était si bon, si doux, si calme et généreux. Il était le fils parfait, et il avait, en plus de cela, choisi le droit chemin. Bliss le voyait déjà succéder à Pépite d'Or à la tête des Etoiles. Il aurait été un meneur charismatique, écouté et apprécié de tous. Ses armes auraient été les mots, et s'il n'aurait pas eu l'étoffe des grands guerriers, chacun aurait reconnu en lui la force de l'intelligence, de la bonté. Mais l'étoile, la lumière de son frère venait de s'éteindre à jamais. Il n'y aurait pour lui de trône ni de couronne ; Shiki et Zanzibar s'élèveraient sans son ombre. Pour la première fois, Bliss se rendait compte qu'elle était vulnérable, ployable ... Pour la première fois, mais pour quelques secondes seulement, elle senti sa rage, sa haine et sa colère l'abandonner. Il n'y eut, un moment, plus rien, sinon cette insoutenable douleur, cette inacceptable mais implacable vérité.  

    Il était mort. Thief of Dreams, fils de Pépite d'Or et de Black Hole, demi-frère de Vif-Argent et jumeau de Bliss, était mort.

    Le corps secoué de spasmes, Bliss tenait à peine debout, alors que sa robe acajou était éclaboussée de sang. L'allure traînante, malade, elle s'était avancée jusqu'à la cascade, les pupilles dilatées, les yeux plein de larmes et le souffle court. Elle étouffait, sa douleur la submergeant. Plus que jamais elle perdait pied, mais la sensation qu'elle en tirait n'était pas la sensuelle caresse des désirs comblés. C'était un vide, un vide cruel, insidieux et pernicieux qui croquait son être. Mais la mort de son tendre jumeau, pour ceux qui s'étaient penchés au-dessus d'elle le jour de sa naissance, n'était pas assez. Dans son esprit flambait cette image, ce portrait dansant et flou de ce haut cheval à l'allure racée et canine presque. Bliss discernait à peine son visage, mais elle voyait bien cette grimace jouissive, ce sourire macabre et comblé. Une robe d'or et de cendres ; un cheval dément de par ses gènes peut-être. Elle avait senti son odeur, entendu son rire, vu son visage. Elle savait qui il était, et elle savait que cette nuit, ce serait lui ou elle.

    Comme un chasseur, puisque c'était ce à quoi son sang aspirait, la jeune Shikaku s'était mise à traquer celui qui s'était fait son ennemi. De nouveau une haine féroce brûlait son sang dans ses veines, son cœur s'emballant, et le sinistre chant des tambours résonnant dans sa tête. Elle l'aurait. Qu'elle meurt ne lui importait plus, seul comptait encore son frère, son petit et son jeune frère. Remontée comme jamais, la fille du Démon de Nuit avait mis toutes ses questions de morale, d'éthique et de code de côté. Il n'y aurait de pitié ou de pardon, il n'y aurait de règle ou d'honneur : n'existeraient que le sang et les coups, que cet âpre goût de fer, que cette brûlure maladive.

    Thief était mort, emportant son cœur et sa raison. Thief était mort, son étoile du Nord ne la guiderait plus : Bliss s'était, ce soir, perdue.

    Cross the Night, Start the Fight. Do you hear the trumpets sound ?
   


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune Noire
Modette Lunette de Soleil
Cobaye des admines
avatar

Féminin
Nombre de messages : 561
Age : 20
Nom : Laure
Clan : Soleil & Crépuscule.
Date d'inscription : 30/12/2009

Fiche Personnages
Points d'expérience:
55/200  (55/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: ☠ Cross the Night, Start to Fight. | PV.   Sam 28 Déc - 9:55

    Ils se pensaient, se disaient et se décrivaient tous comme fous. Mais ils ne l'étaient pas. Ils étaient à mille lieux d'imaginer quels pouvaient être les ravages que causait la folie dans la tête d'un malade. Ils étaient en fait tous d'une irréprochable droiture et d'un remarquable honneur. Ce qu'ils nommaient folie n'était rien d'autre qu'une envie plus prononcée, qu'un penchant plus exacerbé. Mais lui, grand pantin désarticulé, lui était réellement fou. S'il avait pour lui la cohérence des propos et l'habileté de l'esprit, ses pensées étaient formulées malades, fausses, erronées. Il ne pouvait faire naître que de fous projets, puisque la raison lui avait fait défaut. Mais naît-on fou ou le devient-on? On le devient. Du moins, lui l'était devenu. Le Joueur était né ici, dans les terres clémentes et accueillantes du clan des Etoiles, à l'époque où Liberty régnait encore en première dame. Il était né sous le regard bienveillant d'un croissant de lune effilé comme la lame d'un coutelas, alors que sa mère mourait en lui donnant la vie. Pourtant, le manque de sa mère fut comblé rapidement, et par la présence de son père, et par celle des autres membres du clan. Le Joueur avait en effet cru trouver en ses semblables une grande famille aimante. Pourtant, en grandissant, il était devenu solitaire, et ne rêvait que d'une chose: ailleurs, autrement, plus loin. Wild Horses ne semblait pas pouvoir contenir ou satisfaire son envie de nouveaux horizons, et le fils d'or et de cendres s'en était allé, laissant à regret un étalon de bel âge qui avait, pour lui, tout été.

    Les années étaient ensuite passées, et s'il s'était installé loin de ces terres, pas un seul jour ne passait sans que son cœur ne batte pour son père. L'hiver qui, cette année là, s'annonçait devait être plus vigoureux que les précédents, et, mû d'un indicible espoir, il s'était mis en route. Il avait voyagé durant de longs mois, se heurtant parfois à la férocité de loups solitaires motivés par une faim tenace. Mais il avait tenu bon, et c'était en survivant qu'il avait posé le pied à l'aune des terres autrefois connues. Rapidement, il avait appris que Liberty s'était effacée au profit d'une jeune jument cremello, qui se nommait Pépite d'Or. Et très vite, on le mis au courant du drame qui s'était produit. Encerclé par des loups, le clan de la jument avait dû fuir. Son père, blessé, avait été abandonné, offert à l'appétit vorace des prédateurs. Coup de tonnerre. Son père qui avait œuvré toute sa vie, avec fidélité et sans faille aucune, au sein de ce clan, avait été donné en pitance à de vulgaires loups. Le Joueur était désormais seul, fils de personne, et condamné à redécouvrir ces terres sans la présence chaleureuse de l'étalon qui lui avait ouvert son cœur et donné et son amour de père, et assez pour combler celui d'une mère. Son père l'avait aimé pour deux.

    Dès lors, quelque chose s'était brisé ou rompu en lui. L'élégant animal au profil presque canin parfois s'était retranché dans l'ombre, et s'il s'était efforcé d'apprendre à nouveau chaque parcelle de ces terres, ça n'avait été que dans le but unique de mieux servir son dessein de vengeance. La privation, la solitude et la douleur le rendirent complètement fou, et c'était hagard, les flancs creusés et les côtes saillantes que Le Joueur s'en allait. Il quittait ces terres mais seulement pour mieux revenir.

    Black, le frère de Sun Star lui avait donné sa bénédiction pour mettre le feu aux poudres. Bien sûr, il s'était bien gardé de lui faire part de l'objet final de son dessein. Et la surprise n'en serait que plus grande. Il avait observé, traqué comme une bête le fils chétif de celle qui se voulait et se disait reine des Etoiles. Il avait été son ombre, l'épiant comme l'aurait épié un malade, un forcené. Et c'était aujourd'hui seulement qu'il était passé à l'acte. Oh, comme il avait apprécié chacun de ses coups! Thief of Dreams avait posé sur lui ses grands yeux d'azur, alors qu'il ne comprenait pas. Tous le disaient bon et inoffensif, il semblait être apprécié de chacun. Et sans doute en avait-il pris encore plus de plaisir, alors qu'à chacun de ses coups, le pie se tordait. Avec rage, il s'était acharné sur le poulain, cognant, mordant, arrachant tout ce qui passait près de sa bouche ou de ses membres. Sa robe d'or et de cendres s'était vite parée d'un par-dessus rouge, tandis que l'odeur du sang et de la mort s'imprégnait davantage dans l'air.

    Et même quand le jeune étalon était tombé, agonisant déjà, même quand sa mort était certaine, Le Joueur ne s'était pas arrêté. Il avait continué de le frapper, fou de ne plus l'entendre gémir, alors qu'il l'avait lui-même tué. Durant de longues et lourdes secondes, il s'était évertué à tuer encore et encore un corps déjà inerte pourtant. Un déchaînement de violence et de haine, d'horreurs et de monstruosités. Mais, quelque part, ce n'était pas de sa faute s'il était devenu ce monstre, ce fou, ce prédateur ou ce carnivore. S'il était devenu celui qu'il était, ce n'était que de la faute de Pépite d'Or.

    Mais qui l'aurait cru? Qui aurait accepté de l'entendre? Ils étaient tous pareils, à défendre ceux qui disaient détenir le pouvoir. Et ce, seulement parce qu'ils tremblaient de peur à l'idée de se retrouver seuls, alors qu'ils étaient la multitude. Ils faisaient de mauvais rêves à l'idée, au soupçon d'idée de ne plus avoir de leader vers lequel se tourner, soit pour l'acclamer quand tout allait bien, soit pour le huer quand les temps se faisaient plus durs. Ils étaient pitoyables, et le fait seul de les voir lui soulevait le cœur.
    Alors, son assassinat était, quelque part, pour lui seulement, légitime. Elle avait abandonné son père au loup, le sacrifiant ; il avait sacrifié son enfant. Il savait, bien entendu, qu'il s'exposait aux foudres de l'étalon noir à l'étoile blanche, mais mourir une fois son père vengé lui était bien égal. Ce qu'il voulait, c'était qu'elle meurt seule, sans la présence chaleureuse de ses petits. Il voulait qu'elle s'éteigne de douleur, dans la tristesse et la honte, qu'elle en vienne à se haïr, et qu'elle en crève.

    Un bruit lui avait fait dresser l'oreille, et quand il s'était retourné, abandonnant la dépouille rouge de sang du jeune étalon, il avait découvert un visage aux traits furieux et sauvages, un visage d'une rare beauté et d'une rare finesses pourtant. Bliss. Il la connaissait aussi. Il l'avait vue, errant à la recherche de son père, dansant aux côtés de celui que devrait être en fait son demi-frère. Il l'avait vue, quand elle avait croisé sa mère qui ne l'avait pas même reconnue. Et cette fille sublime, cette enfant pleine de rage se tournait désormais vers lui, la mâchoire en avant. Elle serait son premier obstacle, il l'avait toujours su. Le Joueur avait préféré commencer par Thief: il le savait faible et bon, pas aussi vif et puissant que sa sœur qui était une véritable chasseresse aujourd'hui.

    Mais agile, et profitant du choc qu'avait occasionné la découverte du corps de Thief à la jument, le grand étalon au profil canin s'en était allé, sûr que Bliss le suivrait. Il l'avait emmenée à sa suite, vers la Cascade enchantée, et s'était tapi dans l'ombre qu'il la guettait. Enfin, l'enfant s'approchait. Ses muscles saillants roulaient sous sa formidable robe d'acajou aux reflets déjà rouges. Bliss, assurément, était belle, alors que telle une reine elle se mouvait en silence, ses sabots effleurant le sol avec assurance mais légèreté. Pour la première fois, Le Joueur sentit en lui renaître un désir bestial mais profond. Il la haïssait et la désirait en même temps, mais elle, jamais elle ne poserait sur lui les yeux de la jument amoureuse, maintenant qu'elle avait vu son visage. S'il s'était enfui sans s'acharner sur le corps mort de Thief, alors peut-être sa vengeance aurait-elle pu être plus totale encore. il aurait tué le fils et prit la fille.

    Pourtant, il était trop tard de reculer, et fou encore, il se présenta face à elle, qui semblait perdue et éteinte, et à la fois bouillonnante de rage et de haine contre lui.

    « Bliss, et sa fulgurante beauté qui fait tourner les têtes de ces messieurs. Bliss pour qui mon corps brûle... »

    Sa folie était malsaine, et elle le rendait presque cynique, alors qu'il offrait un visage presque charmant à la jeune jument qu'il désirait en son être charnel.

_________________
Come and take a walk on the wild side Let me kiss you hard in the pouring rain You like it goes insane Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were born to die.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Hole
Cauchemar de la NASA
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1650
Age : 21
Nom : Marion
Clan : Shikaku | Glace | Crépuscule
Date d'inscription : 27/10/2010

Fiche Personnages
Points d'expérience:
290/400  (290/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: ☠ Cross the Night, Start to Fight. | PV.   Dim 2 Mar - 7:26


Cross the Night,


Start to Fight.



    Blessée mortellement, Bliss galopait, aveugle et sourde aux alarmes qui pourtant hurlaient tout autour d'elle. Quelque chose, quelque part, venait de se briser, et déjà, les images s'effaçaient. Derrière qui la jument fauve courait-elle désormais ? Cherchait-elle celui qui avait brisé son jeune frère dans son élan ? Ou appelait-elle son souvenir ? Les sentiments qui l'oppressaient étaient confus, diffus, intenses, et ils s'entremêlaient perpétuellement, trompant ses sens, abusant sa réflexion, se jouant de ses perceptions. Elle n'avait jamais eu qu'une lumière dans sa vie, et elle venait de s'éteindre, l'abandonnant au monde opaque des ombres. Le souvenir même de celui qui avait su lui donner un semblant d'amour ne suffisait plus à lui maintenir la tête hors de l'eau, et inexorablement, elle se perdait, s'enfonçant dans cet ailleurs abscons, nu et sale, sans possible retour en arrière, sans possible retour à la vie. Lui avaient-ils tous menti ? Avait-elle été la victime d'un large complot ? La fille du démon avait essayé, un jour, de devenir meilleure, de se rapprocher des autres, de les entendre, de les comprendre peut-être. Fragile et seule, elle s'était dévoilée, abaissant la garde, rengainant les armes. Elle n'avait pas hésité à montrer ses faiblesses, à découvrir ses peurs. Elle avait partagé ses cauchemars, posant des mots, pour la première fois, sur les choses, et sur le passé notamment. Face au jeune étalon gris, Bliss s'était sentie appelée par la vie, comme si elle aussi avait un rôle à jouer dans ce monde qui ne la comprenait pas. Elle avait rêvé, un instant, protégée par l'ombre de l'héritier des Thars, d'une vie plus douce, dans laquelle elle aurait été aussi libre que tous les autres, dans laquelle elle aurait eu des amis, et aurait peut-être pu fonder une famille solide, aimante et chaleureuse, alors que pour elle aussi, les modèles avaient failli.

    Pourtant, ce soir, il lui semblait certain que ces grandes paroles n'avaient plaidé qu'en faveur d'illusions. Longtemps, elle s'était refusée à croire en la beauté du monde, en la bonté des autres. Mais Shiki puis Lune d'Orage avaient réussi à la faire douter, la poussant vers le sentier du repentir, l'exhortant à la vie. Avaient-ils menti ? Ils avaient menti. Mais malgré elle, elle n'éprouvait pas de détestation pour eux, qui l'avaient abusée. Si ses parents avaient failli, elle était tombée à son tour, croquant le fruit empoisonné que lui avaient tendu le Petit Prince et la jument des Hommes. Mais dans son cœur, Bliss savait qu'ils avaient été bons pour elle. Si Shiki lui avait parlé d'un monde plus juste, si Lune d'Orage lui avait conseillé d'être moins méfiante envers les autres, ils l'avaient fait pour elle, pour l'aider à passer entièrement de leur côté. Mais Bliss avait toujours été différente, et depuis le début, elle était une cause perdue. Ecartelée entre le monde de l'ombre et les rayons du soleil, elle venait de faire le grand plongeon, la tête la première. Oubliées, les images des terres des Glaces la nuit, oubliée, sa dansante promesse ... Plus fort que le souvenir des deux seuls qu'elle considérait ses amis, plus fort que ce rêve d'un monde plus doux, son sang l'appelait.

    Bliss n'était que la fille du démon, qu'un chasseur égaré qui s'était laissé berner ; mais son sang, furieux, sauvage et sans doute trop pur, avait enfin repris le dessus, et son instinct seul présidait en elle maintenant. Le venin de la haine coulait en elle.

    Les puissantes foulées de la jument s'apaisèrent alors, et forte et fragile à la fois, la fille du diable s'arrêta, se plantant devant l'ombre des arbres. Derrière elle, la cascade chantait doucement, de fines gouttes d'eau parvenant jusqu'à sa robe acajou. Un endroit calme, serein, où il semblait presque faire bon vivre. Mais rien ne pouvait encore la toucher ou la ramener à la dure réalité : pour elle, n'existait plus que l'Enfer. Ses grands yeux noirs, sans fond, voyaient-ils seulement le vert de l'herbe, le noir du ciel, le blanc de la lune ? Ou ne voyaient-ils que les flammes dévorantes et déferlantes qui couraient sur un Styx démonté ? Sa peau frissonna sous la brise, et ses naseaux se dilatèrent.
    Il était là, à l'épier, mais il était là, non loin, à portée de ses sabots, de ses dents, de sa haine et de sa rage. Comme un tigre en cage rendu fou, Bliss n'aspirait plus qu'à le tuer. Elle voulait lui prendre ce qu'il avait pris à son frère. Mais après ? Qu'est-ce que cela aurait, au final, changé pour elle ? Si l'étalon d'or et de cendres mourait, son frère ne reviendrait pour autant. C'était à jamais qu'il s'était éteint, sans même un dernier mot ou un dernier regard pour elle. Bliss était arrivée trop tard, juste un petit peu, mais toujours, trop tard. Impuissante, elle s'était penchée sur lui, et avait laissé ses naseaux brûlants courir sur son corps maculé de sang, sur son corps déchiré par les coups et les morsures. De lourdes larmes avait roulé sur ses joues, imprimant sur le velours de sa robe deux longs sillons noirs, avant de s'écraser sur la dépouille de celui qu'elle n'avait su protéger.

    Fiévreuse, son corps tressaillait sans cesse, tremblant violemment, comme si, d'un instant à l'autre, le dernier lien entre la Reine des Etoiles et l'Assassin allait s'écrouler puis s'éteindre, s'évaporer dans l'air glacé d'une nuit sempiternelle et universelle.

    Le silence qui avait jusque là été d'une extrême lourdeur se fit soudain de velours. Bliss allait se remettre en route, pensant que ses sens avaient été leurrés, mais avant-même qu'elle n'esquisse le moindre geste, il apparut. Haut et fin, son allure était légère, presque dansante, et ne doutant de rien, il s'avançait plein de charmes et de douceur. Les mots qu'il prononçât firent naître en la jument un profond dégoût, mais qui n'était rien comparé à la colère et au sentiment de perte qui faisaient d'elle leur proie. Bliss eut un pas de recule.

    « Pourquoi ?! Pourquoi lui ? Il était un des plus bons ! Pourquoi pas moi ? »

    Bliss aurait voulu parler davantage, mais les mots qui sortaient de sa bouche étaient hachés, rauques et maladifs.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ☠ Cross the Night, Start to Fight. | PV.   

Revenir en haut Aller en bas
 
☠ Cross the Night, Start to Fight. | PV.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fate/Stay Night] [M] Another Fight for the Graal...
» Jamaica struggles to fight crime
» Wednesday Night Raw # 60
» Bite fight...
» Récit du cross de GENK (VBM)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages. :: Tribu des Astres - Ancien Clan des Etoiles :: La Forêt Scintillante :: La Cascade Enchantée-
Sauter vers: