Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.
Bonjour à vous!
Bienvenue sur le forum "Wild Horses, la Terre des Chevaux Sauvages", un JDR équin où vous pourrez incarner un ou plusieurs chevaux sauvages au sein de différents Clans, mais aussi des animaux de toute autre espèce, avec un maximum de 10 personnages par compte.

Si vous êtes inscrit, vous pouvez bien sûr vous connecter. Si vous ne l'êtes pas, n'hésitez pas à vous inscrire, nous serons heureux que vous nous rejoigniez!

En ce moment sur Wild Horses : le Grand Exil. Ferez-vous partie des intrépides voyageurs ?

Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lune d'orage
    Guerrier

Guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 271
Nom : Lune d'Orage
Clan : Ombre ; Solitaire
Date d'inscription : 11/05/2013

Fiche Personnages
Points d'expérience:
21/200  (21/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Mar 26 Nov - 17:42

Un sabot qui se pose. La poussière s'envole un instant, avant de retomber. Le soleil darde ses rayons impitoyable, indifférent à la douleur de l'équidé gris qui, lentement, un pas après l'autre, titubant comme si chaque foulée était la dernière, avance.
Ce n'est qu'une fourmi dans l'immensité désertique qui lui sert de miroir. Une fourmi trop petite pour qu'il ne daigne se pencher sur elle. Trop petite sûrement pour avoir une véritable conscience.
Juste un être comme tous ceux qu'il voit défiler sous ses rayons ardents, minuscule peuple, ridicules combats, insignifiantes passions, dérisoires vies...
Un de ces insectes trop petits et trop nombreux pour avoir une pensée.

Et il a raison, d'une certaine manière, l'astre méprisant. Car la jument ne réfléchit pas. Son esprit n'est qu'une succession de pensées identiques. Avancer. Soulever un sabot. Le reposer, quelques centimètres plus loin. Quelques centimètres. Rien. Un combat. Ne pas penser. Il y a trop de chose. Trop de souffrance. Trop d'hésitations. Trop d'incompréhension. Oublier. Oublier tout, jusqu'à la douleur qui la meurtrit à chaque pas, jusqu'à la soif et la faim qui lui tord les entrailles. Oublier. Et avancer. Encore un pas. Et un autre. Indéfiniment.








Un pas. Dans un monde rouge. Un monde brûlant.
Un autre. Qu'est-ce que ces pierres bouillonnantes, qui lui blessent les sabots et les yeux ?
Encore un. Où est-elle ? Que fait-elle ici ? Pourquoi ne s'arrête-t-elle pas, pour boire, manger, se reposer ?

Perdue. La jument grise est perdue. Elle s'est égarée dans une bataille, dans la mort, dans des cris, dans la vie. Elle s'est laissée se noyer dans toute cette souffrance, submergée par sa douleur et celle des autres. Elle n'arrive plus à reprendre pied.

Petite jument grise, toi qui croyait connaitre la vie, toi qui avais croisé la mort, qu'as-tu ? Pourquoi t'es-tu laissé te perdre ainsi ? Es-tu vraiment celle que tu croyais être ? Cesses ton jeu, jeune jument, tu n'es pas la guerrière que tu aurais voulu représenter... Cesses ton jeu, tu es trop sensible, et retrouves ton chemin...

Entend-elle cette voix, dans un coin de sa tête, Lune d'Orage ? Elle lève la tête, plissant les yeux sous le reflet du soleil sur les roches, et laisse son regard errer sur le roc doré qui se dresse là-bas. Au-dessus, l'air lui semblait flou ; elle cligne des yeux pour se débarrasser des lignes qui dansaient devant ses yeux surpris par le changement de luminosité. Soudain, elle s'immobilise. Les traits s'assemblent, formant une scène qu'elle n'a que trop ressassée...
Si des chevaux se déchirent à nouveau devant ses yeux, c'est dans sa tête que résonnent les cris de souffrances et de haines, messagers d'une horreur amplifiée à force d'être revue encore et encore.

La grise veut se cabrer, peut-être faire demi-tour, fuir à nouveau, courir pour devancer les souvenirs, se sauver devant la réalité jusqu'à ce que la mort, peut-être, la rattrape, si elle ne trouve pas l'oubli...
Une pierre qui roule sous son épaule meurtrie. Elle trébuche. La fatigue la rattrape. Elle tombe. Depuis combien de temps marche-t-elle ainsi, sans s'arrêter ? Qu'espère-t-elle semer ainsi, de sa démarche claudicante ? Les pierres brûlent son corps. Elle devrait se relever. Elle le sait. Elle le doit. Mais le veut-elle vraiment ?
Elle ne bouge plus. Elle abandonne. Quoi ? Sa fuite ? Sa vie ?
Elle s'abandonne. A quoi ? Le repos, l'oubli ? Ou la mort ?
Ses yeux se ferment. Voile devant un monde sanglant. Comme le rideau sur la fin d'une pièce.


Dernière édition par Lune d'orage le Jeu 5 Juin - 18:55, édité 1 fois (Raison : 37)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.encre-nocturne.com/
Liberty
Fondatrice sadique et fière de l'être
Rédactrice du Journal
Fondatrice sadique et fière de l'êtreRédactrice du Journal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8120
Age : 23
Nom : Liberty, Black, Sun Star, Odyssée. Moi c'est Chamallow^^
Clan : Black chef de l'Ombre - Liberty fondatrice des Etoiles - Sun Star chef associé et fondateur du Soleil - Shiki et Odyssée solitaires
Date d'inscription : 02/12/2006

Fiche Personnages
Points d'expérience:
257/400  (257/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Sam 30 Nov - 10:40

Un museau se pose sur son malheur.

Deux yeux verts, verts comme l'émeraude ou l'eau de la mer quand elle s'agite, au coeur de l'hiver, quand les nuages sombres et bleutés viennent voiler sa couleur azurée, deux yeux brillants et attentifs détaillent l'animal couché au sol. Couché? Tombé plutôt!

Un museau frôle et parcourt les muscles tremblants, la peau qui par réflexe ne peut que frémir, parcourt ce visage fin et ces yeux clos, cette bête vulnérable, si vulnérable face aux crocs immenses et aux griffes de celle qui la dévisage. Le prédateur le sent bien, cette créature est peut-être faible et blessé, mais elle n'est ni morte, ni malade. Une proie en puissance face à la puissance d'un fauve.

Le grand chasseur recule et se tient immobile devant le corps qu'elle domine aisément : son garrot arrive au niveau de celui des plus grands chevaux du territoire, et quand elle se presse contre son compagnon plus massif encore, c'est comme deux gigantesques créatures qui se câlinent, deux mastodontes, deux montagnes de douceur et de pelage doux, épais, souple. Quand ils chassent de concert, c'est comme la mort en marche, des griffes acérées et immenses, de véritables faux qui saisissent les épaulards et se plantent dans leur cuir épais, puis les traînent, impuissants, sur la glace où ils se tordent et agonisent, meurent d'asphyxie. 

Edelweiss se tourna vers Liberty et émit un grondement rauque et bas, non pas par menace, mais pour appeler son amie qui, aussitôt, accourut. La jument blanche boitait encore légèrement de sa bataille récente, et son animal-lié avait préféré se joindre à elle et marcher à ses côtés quelque temps, afin de s'assurer que nul ne s'en prendrait à sa compagne devenue vulnérable. L'once sourit, ses yeux verts pétillèrent tandis qu'elle croisait le regard noisette de Liberty :

"Regarde."

La petite jument blanche, fine et musclée bien que l'âge eût déjà entamé sa force physique, si gracile qu'elle devait lever la tête pour fixer son amie, hocha la tête en considérant la masse étendue à leurs pieds. Une jument, une jument vivante, mais allongée là et les yeux clos...Liberty fit signe à Edelweiss de s'écarter et l'once obtempéra, sachant bien que les chevaux du Sud n'étaient en rien accoutumés aux léopards géants, et qu'elle risquait d'affoler l'infortunée.
Liberty sentait son coeur se gonfler de pitié ou de tendresse devant la jument grise. Elle secoua la tête avec un gémissement inaudible, inarticulé. Depuis qu'elle avait fui la bataille, elle ne rêvait que sang et morts, comme après chaque combat. Depuis qu'elle avait quitté ce champ rouge, elle ne ressentait nulle fierté, nulle certitude d'avoir fait ce qu'il fallait. Simplement cette horrible sensation de futilité, d'inutilité, cette pensée terrible : qu'avait-elle fait? Que faisait-elle là, et pourquoi tant de morts? Qu'est ce qui pouvait justifier ces cris, ce sang, cette douleur et tous ces jeunes qui tombaient dans une guerre d'un autre âge?
Après avoir défendu la nécessité de la bataille, les pulsions pacifistes de l'ancienne reine refaisaient surface. Liberty se sentait perdue, dépassée et ballottée par la violence de son univers qui s'écroulait tout autour d'elle, et elle ne pouvait plus que battre des jambes en essayant de garder la tête hors de l'eau. Etait-elle trop vieille? Avait-elle fait son temps? Dans l'eau pourtant, c'était une jument vigoureuse qu'elle voyait, son reflet n'avait rien d'un vieil animal décati...mais elle se sentait perdue. Elle avait perdu sa place et son centre et tentait désespérément d'y revenir.
Elle aurait tout donné pour se sentir utile, encore une fois.
Rien qu'une seule fois.

Elle poussa la jument étendue d'un geste doux, incitateur, comme une mère qui veut éveiller son poulain, comme elle avait, il y a si longtemps! éveillé Odyssée des jours durant. Comme elle avait secoué gentiment des petits qui gambadaient autour d'elle, nés dans son Clan, comme elle avait réconforté des jeunes, croyant encore en la paix d'un futur bonheur.


"Hé...jeune fille..."

_________________
ABSENCE (ou présence rare) du 19/07 au 16/08.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://universbychamaska.wordpress.com/
Lune d'orage
    Guerrier

Guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 271
Nom : Lune d'Orage
Clan : Ombre ; Solitaire
Date d'inscription : 11/05/2013

Fiche Personnages
Points d'expérience:
21/200  (21/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Dim 1 Déc - 12:20

Spoiler:
 


Un appel. Lointain. Le bruit de sabots.
Ouvrir les yeux ? Elle sait encore qu'elle le doit. Mais elle n'y arrive pas. Elle n'arrive pas à essayer. Le sommeil l'attire, lui murmurant des promesses d'oubli...
On la pousse. Une nouvelle odeur... Elle lui rappelle quelque chose. Quoi ? Elle ne veut pas le savoir. Une voix... Cette fois-ci, le souvenir force le passage. Suites d'images et d'émotions.

La douleur. Les cris. Que fait-elle là ? Les dents qui se referment sur son garrot. Le corps qui l'effleure. Le cri. La masse qui s'écrase contre son épaule. Que fait-elle ? L'odeur du sang. Sa chaleur mauvaise. Pourquoi était-elle venue dans cet enfer ? Sa douleur et celle des autres qui l'entourent. Tourbillonnent dans sa tête. La frappent. L'étourdissent. Que fait-elle là ? Le cri, encore. "Non." Espoir du corps abîmé. Abandon du cœur écorché.
Peur. Douleurs. Craintes. Un corps qui s'effondre. Un masque aussi. Un autre apparaît. Des visages, ou de simples costumes ?
Que fait-elle là ? Que font-ils ? Les questions s'entrechoquent. L'esprit ne répond plus. Il est perdu. Il ne sait plus. La vie a-t-elle un sens, une importance, ou n'est-ce qu'une simple mascarade, pour pouvoir finir ainsi ?


Le soleil lui brûle les yeux, alors qu'elle soulève brusquement ses paupières. Ses jambes vacillent tandis qu'elle se relève d'un bond. Le monde tourne. Elle titube. Fait un pas en arrière. Face à elle, la jument blanche. Celle qui hante ses souvenirs depuis l'enfer, dressée au milieu des combats, sa voix douce perdue au milieu des cris de douleurs, comme la preuve que rien de dépasse la haine... Celle qui a failli la tuer, son adversaire -ou sa sauveuse ?
S'écarte-t-elle par peur, ou par honte ? Et honte de quoi ? De s'être battue, ou d'avoir faibli ? Ou alors s'écarte-t-elle juste de ses souvenirs ?

Un autre animal, près de la jument blanche... Un félin gigantesque. Une once plus grande qu'elle... Un prédateur. Une des bêtes qui brisent la nuque d'un cheval en un coup de dents. Une tueuse.
Mais ce n'est pas elle qui fait reculer Lune d'Orage. Pourquoi avoir peur d'une jument à la robe éblouissante sous le soleil, quand un carnivore se tient derrière elle ? Comment peut-on vouloir fuir une jument blanche à la voix douce, quand une once qui la dépasse vous fixe ?
Mais la grise ne réfléchit pas. Son esprit est devenu comme sa vue : brouillé par la fatigue, aveuglé par le soleil et la soif. Elle continu à reculer, ses yeux toujours fixés sur la blanche.


Dernière édition par Lune d'orage le Dim 1 Déc - 12:49, édité 2 fois (Raison : 27)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.encre-nocturne.com/
Liberty
Fondatrice sadique et fière de l'être
Rédactrice du Journal
Fondatrice sadique et fière de l'êtreRédactrice du Journal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8120
Age : 23
Nom : Liberty, Black, Sun Star, Odyssée. Moi c'est Chamallow^^
Clan : Black chef de l'Ombre - Liberty fondatrice des Etoiles - Sun Star chef associé et fondateur du Soleil - Shiki et Odyssée solitaires
Date d'inscription : 02/12/2006

Fiche Personnages
Points d'expérience:
257/400  (257/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Lun 27 Jan - 13:06

Elle reculait en titubant, le regard hagard et le souffle court, comme si elle avait eu peur, comme si Liberty n'avait été qu'un monstre abject, qu'une de ces tueuses comme l'étaient Stelmaria ou comme l'était devenue sa fille, Odyssée. Elle reculait d'un pas raide, la petite jument, et Liberty crut un instant qu'elle fuyait devant Edelweiss. Il y avait de quoi, après tout, alors la jument blanche se retourna vers sa compagne et ouvrit la bouche pour lui demander de s'éloigner, de se cacher, de s'accroupir ou d'apaiser cette pauvre jeune créature. Mais Edelweiss, qui avait suivi la pensée de sa vieille amie, l'interrompit d'une voix douce, dans un murmure et un mode de communication qui leur était propre, que nul autre ne pouvait percevoir :

"Ce n'est pas de moi qu'elle a peur."

Liberty en ressentit presque un choc physique.
Penser qu'elle pouvait faire peur à un cheval, penser qu'elle, qui avait voué son existence au Clan des Etoiles et à la sauvegarde de ceux qui auraient dû être ses sujets, était effrayante, lui donnait pratiquement un coup au coeur. Elle regarda son adversaire de l'heure précédente reculer en pagaille devant elle, honteuse ou affolée, ou simplement en fuite sans trop savoir pourquoi, la regardant avec méfiance ou juste avec surprise. Les émotions se succédaient sur le visage de la jeune jument, rapides, trop rapides pour que Liberty eût pu les lire, et l'ancienne meneuse restait là, immobile, aussi sidérée et figée que l'autre était active.
Edelweiss réagit.
Elle se ramassa et bondit. Un saut rapide et puissant qui lui permit de passer par-dessus Liberty qui sursauta à peine, accoutumée qu'elle était à la puissance de l'immense carnivore. L'once bondit avec toute la promptitude dont est capable un prédateur, pour venir se placer derrière la jument. Elle pressa, avec tendresse, son corps chaud et sa fourrure épaisse contre sa croupe, puis émit un long ronronnement apaisant, comme ceux qu'elle avait utilisé jadis, quand ses petits étaient encore petits et n'étaient pas les bêtes immenses qu'elles étaient désormais.


"Doucement, doucement. Tu ne risques rien ici et personne ne te veut de mal, bien au contraire."

_________________
ABSENCE (ou présence rare) du 19/07 au 16/08.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://universbychamaska.wordpress.com/
Lune d'orage
    Guerrier

Guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 271
Nom : Lune d'Orage
Clan : Ombre ; Solitaire
Date d'inscription : 11/05/2013

Fiche Personnages
Points d'expérience:
21/200  (21/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Dim 16 Fév - 12:06

La jument blanche semblait stupéfaite. Elle ne comprenait pas pourquoi la grise fuyait. Mais Lune d'Orage, le savait-elle vraiment ? Elle fixait la vieille jument, mais ce n'était pas elle qu'elle voyait ; il n'y avait devant elle que du sang, de la douleur, des cris, la mort, et son incompréhension.
Elle ne savait pas. Elle ne savait plus. Quoi ? Tout.
Elle se contentait de reculer, trébuchant sur les pierres, ses membres cédant parfois sous son poids, la déséquilibrant ; elle fuyait, mais elle fuyait au pas, lentement, à reculons. Elle fuyait, mais elle fuyait comme si elle était attirée par ce dont elle voulait s'éloigner, ne pouvant la quitter des yeux, plongeant son regard entre les traits flous de la scène sanglante qu'elle voyait se dessiner sur la robe blanche de Liberty.

Un éclat de frayeur passa soudainement dans ses pupilles, à moins que ce ne fut que l'ombre du corps de l'once qui bondissait vers elle. Elle voulut se cabrer ; ses antérieurs ne purent quitter le sol, tandis que de sa gorge s'échapper un son rauque et presque inaudible. L'once était déjà là, à se presser contre sa croupe contractée et tremblante, ronronnante.
Était-ce l'opposition entre la taille imposante du prédateur et sa gentillesse presque maternelle, était-ce que, perdue comme elle l'était, Lune d'Orage réagissait démesurément à tout ? La voix chaude du carnivore, se répandant dans son corps, l'apaisa aussitôt. Laissant tomber sa tête, tous ses muscles se relâchant, la jument grise s'immobilisa, tremblant toujours mais de fatigue et plus de nervosité, toute son attention tournée vers la chaleur de l'once et son ronronnement qui vibrait d'une manière réconfortante.

Pourquoi avait-elle fuit ? Elle ne le savait toujours pas. Elle ne cherchait pas à le savoir. Elle n'était plus que toute entière concentrée sur l'énergie rassurante qui se dégageait du prédateur.
La tueuse lui avait dit qu'elle ne risquait rien. Elle la croyait.
Petite jument perdue...


Dernière édition par Lune d'orage le Jeu 5 Juin - 18:54, édité 1 fois (Raison : 21)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.encre-nocturne.com/
Liberty
Fondatrice sadique et fière de l'être
Rédactrice du Journal
Fondatrice sadique et fière de l'êtreRédactrice du Journal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8120
Age : 23
Nom : Liberty, Black, Sun Star, Odyssée. Moi c'est Chamallow^^
Clan : Black chef de l'Ombre - Liberty fondatrice des Etoiles - Sun Star chef associé et fondateur du Soleil - Shiki et Odyssée solitaires
Date d'inscription : 02/12/2006

Fiche Personnages
Points d'expérience:
257/400  (257/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Mer 26 Fév - 6:20

Le cœur d’Edelweiss battait à travers son épaisse couche de fourrure, douce et chaude, et l’once sentait son instinct maternel l’envahir à toute allure, au grand galop. Elle était chasseresse, elle était tueuse et elle aimait cela ; c’était dans sa nature, et rien n’en était davantage que de se tapir dans l’herbe et de traquer une proie innocente, ou de sentir le goût délicat du sang qui pulse entre les crocs pour inonder une langue déjà humide de salive. Elle demeurerait toujours carnivore et abattre était dans sa nature.
Mais elle était aussi mère, et elle gardait en tête la délicatesse de deux petites boules de fourrure qui, contentes, se blottissaient contre elle en fermant les yeux avec délices, ronronnant sous sa langue ou celle de Tharaman. Elle avait aimé ces moments de paix, quand elle abaissait ses paupières sur son regard émeraude et laissait la sérénité extraordinaire qu’est celle des bébés l’envahir toute entière, avec ce bonheur intense et indicible, ce sentiment d’accomplissement et de sécurité. Entourée des siens, heureuse et fière de les protéger, Edelweiss avait su élever ses petits avec toute la douceur nécessaire. Et elle gardait en mémoire cette ancienne époque.
La jument se rendait à ses armes et semblait presque se blottir contre la poitrine chaude du fauve, presque tremblante et à coup sûr perdue, mais apaisée d’une telle façon par le ronronnement vibrant d’Edelweiss que ce dernier s’amplifia, et que l’once sentit une vague de cet instinct maternel l’envahir pour quelques secondes. Comment expliquer autrement que elle, prédateur, module son ronronnement et l’amène dans les tons graves comme peut le faire une mère s’adressant à ses chatons, comment expliquer autrement qu’elle laisse son souffle chaud courir sur le dos de l’équidé, gentiment, et que sa voix se soit faite si douce ?
 
« Là, tout va bien, nous ne te voulons aucun mal, bien au contraire. Tu es blessée, et nous pouvons t’aider ou te protéger. Tu n’es pas seule… »
 
Elle ne cherchait pas ses mots, ils coulaient d’instinct comme autrefois, quand elle apaisait Pluie d’Etoiles et Pelage d’Orage qui, effrayés par un cauchemar, un fantasme enfantin, se blottissaient contre son flanc pour lui conter à petits cris terrifiés leur malheur. Elle s’était calée contre la jument pour la soutenir malgré la faiblesse de l’animal, et cette scène qui aurait pu paraître contre-nature n’avait rien que du très naturel à ses yeux.
 
« Mon nom est Edelweiss, et le tien ? »

_________________
ABSENCE (ou présence rare) du 19/07 au 16/08.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://universbychamaska.wordpress.com/
Lune d'orage
    Guerrier

Guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 271
Nom : Lune d'Orage
Clan : Ombre ; Solitaire
Date d'inscription : 11/05/2013

Fiche Personnages
Points d'expérience:
21/200  (21/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Jeu 5 Juin - 18:51

La petite jument se laissait aller contre la poitrine de l'imposant félin, tête baissée, yeux fermés, apaisée par le long ronronnement du prédateur, laissant le bruit et les mots autour se perdre dans le calme du noir qui avait envahi son esprit. Elle mit quelques secondes avant de réaliser qu'on lui avait posée une question, encore quelques autres pour se rappeler qu'elle devait y répondre :
"Lu..."
Elle déglutit, humidifiant sa gorge sèche, puis reprit :

"Lune d'Orage, du clan de l'-..."

Elle hésita, bafouilla. S'arrêta. Du clan de l'Ombre, vraiment ? Elle ne voulait pas y retourner, ne voulait pas affronter les visages de ses membres, et puis... Et puis elle ne voulait plus être seule ; si elle revenait dans l'Ombre, l'indépendance de ses chevaux lui pèserait, car elle qui appréciait tant la solitude avait maintenant besoin d'un flanc ami sur lequel se poser, de mots bienveillants pour la porter -tout simplement d'un ami, un ami à qui parler, à qui se confier, avec qui partager joie et peine, rires et pleurs. Et pourtant... Si elle avait fuit, le jour de la bataille, et s'était éloignée de son clan sans un regard en arrière, c'était pour se retrouver solitaire, plus délaissée encore, à errer sans réfléchir sous le soleil écrasant, avec comme seule compagnie le vent sec et rageur.
Elle soupira, repris, gênée :

"Lune d'Orage, juste."

Se rendant enfin compte de sa position et du piètre spectacle qu'elle offrait, elle s'éloigna d'un pas brusque d'Edelweiss et releva la tête. Ses yeux balayèrent les rochers arides qui l'entouraient, prenant conscience que ce paysage lui était inconnu et qu'elle ignorait totalement la direction qu'elle avait suivie et le temps durant lequel elle avait marché.

"Excusez-moi, mais... Où sommes-nous ?"

Elle reprenait peu à peu ses esprits, honteuse de s'être laissée emporter par sa fatigue et sa faiblesse, tremblant toujours mais raffermissant sa position, refusant de se laisser avoir à nouveau, de céder encore une fois.


Dernière édition par Lune d'orage le Jeu 5 Juin - 18:53, édité 1 fois (Raison : 25)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.encre-nocturne.com/
Liberty
Fondatrice sadique et fière de l'être
Rédactrice du Journal
Fondatrice sadique et fière de l'êtreRédactrice du Journal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8120
Age : 23
Nom : Liberty, Black, Sun Star, Odyssée. Moi c'est Chamallow^^
Clan : Black chef de l'Ombre - Liberty fondatrice des Etoiles - Sun Star chef associé et fondateur du Soleil - Shiki et Odyssée solitaires
Date d'inscription : 02/12/2006

Fiche Personnages
Points d'expérience:
257/400  (257/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Ven 6 Juin - 15:49

Lune d'Orage du Clan de...la jument s'interrompit, s'attirant un regard surpris d'Edelweiss qui ne cessa pas de ronronner pour autant. Elle demeurait blottie contre elle tout en parlant, comme un petit animal perdu, elle, la jument dont la masse égalait presque celle de son homologue prédateur, et Edelweiss sentait sa chaleur à travers sa fourrure, associée aux frémissements presque convulsifs, aux tremblements plutôt, de son corps. Lune d'Orage avait renoncé à parler de son Clan, et c'est sous ce simple nom qu'elle se présenta à l'once, sans revendiquer la moindre appartenance tribale.

Edelweiss ne releva pas et se contenta de hocher la tête, simplement. Et puis, comme si ces mots lui avaient redonné de la force et conscience de la situation, la jeune jument se sépara de l'once et reprit son aplomb, s'éloignant avec brusquerie du félin. La chasseresse ne s'en formalisa pas et se contenta de s'accroupir dans cette posture féline qui est à la fois posture d'attente et de traque, confortable et propice à des réactions rapides.

Non pas qu'Edelweiss fût inquiétée par la jeune jument, mais c'était son sang de prédateur qui parlait. Il fallait toujours, toujours être alerte pour saisir l'instant où l'adversaire baisse sa garde, celui où l'orque détourne la tête, celui où le combattant est vulnérable à la frappe. Il fallait toujours être attentif et prêt à réagir pour survivre sur des territoires exigeants comme ceux des Glaces et, en bonne ancienne solitaire, Edelweiss connaissait mieux que personne cette règle de la nature. 

L'once ferma les yeux, paresseusement :


"Nous sommes sur le territoire du Clan du Soleil, au niveau des Roches du Soleil. Derrière nous s'étend la Forêt des Arbres Roses, et devant nous, au-delà des roches, une rivière. Si tu reviens vers la forêt et que tu la longes, tu trouveras le Sentier Infini, et la légende murmure que si tu t'avances vers le centre de cette étendue de pierres et que tu regardes au coeur du gros rocher doré que tu y trouveras, tu verras le visage des êtres chers et disparus...
En bref, nous sommes sur le territoire du Soleil. Mais en tant que compagne d'un membre du Clan des Etoiles, j'ai le droit de m'y trouver."

_________________
ABSENCE (ou présence rare) du 19/07 au 16/08.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://universbychamaska.wordpress.com/
Lune d'orage
    Guerrier

Guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 271
Nom : Lune d'Orage
Clan : Ombre ; Solitaire
Date d'inscription : 11/05/2013

Fiche Personnages
Points d'expérience:
21/200  (21/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Mer 3 Sep - 19:07

L'once s'était allongée, et si son attitude semblait indiquer qu'elle était plus prête à faire la sieste qu'à bondir, Lune d'Orage ne s'y fia pas. Elle suivit les explications de l'animal, mais buta sur la dernière phrase. Délicieux trébuchement d'espoir.
Le clan du Soleil ? La petite jument ne connaissait pas grand choses aux autres clans, mais elle en savait assez pour que ce nom redonne un peu d'éclat à ses yeux.
Elle prit cependant son temps avant d'interroger l'once. Le temps de se reprendre et de reprendre contact avec ce qui l'entourait.
En regardant à nouveau dehors, ces yeux ne s'arrêtèrent plus sur le paysage aride mais tombèrent sur la jument blanche.
Elle se mordit les lèvres. Les souvenirs de la bataille, trop brefs pour qu'elles les analysent, surgirent à nouveau. Elle serra plus fort ses dents sur sa chair. Tais-toi, toi!
Oui, cette jument était son ancienne adversaire... Mais quoi ? Elle n'avait apparemment pas en avoir peur, elle avait encore moins à lui en vouloir -non seulement c'était elle qui avait défiée, mais en plus la blanche l'avait laissée repartie alors qu'elle était à se merci-... Elle n'avait qu'à avoir honte. Ses dents se refermèrent encore sur sa lèvre, coup bref et violent.
Alors arrête de faire ton imbécile.
Elle se mit en marche, hésitante. Rejoignit la jument. S'arrêta près d'elle.
« Je suis désolée... »
Elle ne savait pas trop si elle s'excusait pour le combat ou pour sa réaction à l'instant, pourtant elle était sincère.
Se retournant vers l'once, elle reprit :
« Merci... de m'avoir informée. »
Non. Pas ça. Pas que...
Mais quand ce ne sont pas les mots qui sont récalcitrants, ils sont juste trop vrais et trop franches... Alors elle espéra, égoïste, que son regard suffirait.
« Le clan du Soleil... »
Ne sachant à qui s'adresser, elle s'était parlée à elle-même, mais s'interrompit de toutes façons devant l'absurdité de ce qu'elle voulait demander.
Elle s'était battue pour le clan de l'Ombre et entre autres contre celui des l'Etoile, avait combattue cette jument... Et elle voulait maintenant lui demander asile, elle voulait intégrer le clan qu'elle venait d'affronter!
Oublie ça... Tu n'avais qu'à réfléchir avant de combattre stupidement contre la cause à laquelle tu croyais vraiment... Regarde où ça t'a conduit de suivre sans réfléchir ton clan : tu as défendu les terres et à cause de cela tu les quittes, alors que  ton ennemi était de l'autre côté, derrière tes rangs... Et maintenant, maintenant que tu ne veux pas retrouver ton clan et que tu ne peux plus rejoindre les autres, tu fais quoi ? Au moins, pendant les marches en solitaires qui t'attendent, on peut toujours espère que tu te forges un caractère, même si ça ne doit en être qu'une triste copie...
Elle soupira et ne repris pas la parole, espérant vainement qu'elle avait parlé moins fort que ce qu'il lui semblait, que sa phrase interrompue n'avait pas été entendue.


Dernière édition par Lune d'orage le Dim 12 Oct - 17:36, édité 2 fois (Raison : 37)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.encre-nocturne.com/
Liberty
Fondatrice sadique et fière de l'être
Rédactrice du Journal
Fondatrice sadique et fière de l'êtreRédactrice du Journal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8120
Age : 23
Nom : Liberty, Black, Sun Star, Odyssée. Moi c'est Chamallow^^
Clan : Black chef de l'Ombre - Liberty fondatrice des Etoiles - Sun Star chef associé et fondateur du Soleil - Shiki et Odyssée solitaires
Date d'inscription : 02/12/2006

Fiche Personnages
Points d'expérience:
257/400  (257/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Jeu 4 Sep - 1:32

Ca y était.
Liberty la reconnaissait, maintenant. Cette jeune jument lui avait fait face, quelques heures à peine auparavant, les lèvres retroussées sur un rictus guerrier tandis qu'elle chargeait, voltait, virevoltait et revenait au contact, ardente et presque enragée. La vieille reine se souvenait bien de l'issue du combat et de la fuite de cette pauvre jeune jument qui semblait presque perdue dans le tumulte du champ de bataille. Elle l'avait supposée ennemie...mais qui était-elle ? D'où venait-elle et que voulait-elle ? Quels étaient ses espoirs, ses rêves, ses désirs et ses proches ?
Liberty réalisait soudainement qu'elle ne savait rien de son ancienne adversaire.
Devant ses excuses, la jument blanche hocha la tête et répondit :

"C'est moi qui suis désolée."

Et nul, pas même elle, n'aurait pu dire si elle faisait allusion à leur affrontement violent ou à l'effarouchement qu'elle avait provoqué chez la jeune jument. Et voilà qu'elle parlait de nouveau, répétant le nom du Clan que lui avait fourni Edelweiss, comme perdue et désorientée. Comme si elle était contrariée...et il y avait de quoi ! Lune d'Orage se trouvait sur les territoires de ceux contre lesquels elle avait ardemment lutté quelque temps auparavant, des ennemis potentiels et surtout d'anciens adversaires.
Et la jument continuait de marmonner, mais cette fois-ci elle parlait trop bas, articulant presque sans sons une suite de mots qui paraissaient avoir un sens, et Liberty ne put saisir la teneur de son discours. L'espace d'un instant, quand elle croisa son regard troublé, la jument se demanda si elle n'était pas folle, si son intégrité mentale n'avait pas été entamée par le combat. La reine avait déjà été témoin de pareil cas.
Mais Lune d'Orage ne paraissait pas folle, juste perdue et ne sachant trop si les dernières phrases s'adressaient ou non à elle, Liberty choisit la voie de la politesse :

"Pardon...tu as dit quelque chose ? Je n'ai pas entendu, tu as parlé trop bas pour mes vieilles oreilles ! "

_________________
ABSENCE (ou présence rare) du 19/07 au 16/08.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://universbychamaska.wordpress.com/
Lune d'orage
    Guerrier

Guerrier
avatar

Féminin
Nombre de messages : 271
Nom : Lune d'Orage
Clan : Ombre ; Solitaire
Date d'inscription : 11/05/2013

Fiche Personnages
Points d'expérience:
21/200  (21/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Sam 11 Oct - 10:30

Si la jeune jument avait fait plus attention à la jument blanche, peut-être aurait-elle pu deviner quelques une de ses réflexions, savoir quand elle avait été reconnue ou mieux comprendre le caractère de la blanche, et pouvoir cesser de remplacer sa silhouette immobile par celle de la vieille guerrière, ou arrêter de regretter systématiquement ses paroles une seconde après les avoir prononcées. Mais elle n'était que Lune d'Orage, cette petite jument qui tentait de se sortir des marécages dans lesquels elle se mettait toujours et n'arrivait qu'à mieux s'y enfoncer.

Bien qu'elle considère que la blanche devait plus être remerciée que pardonnée, elle ne releva pas son excuse -ça n'aurait conduit qu'à des tours de ridicules politesses.

"Pardon...tu as dit quelque chose ? Je n'ai pas entendu, tu as parlé trop bas pour mes vieilles oreilles ! "
Magnifique. Après s'être montrée faible, puis lâche et fuyarde, elle s'était abandonnée contre un prédateur et se parlait maintenant à elle-même. Elle remercia intérieurement la jument blanche de ne pas avoir préféré partir et laisser seule la jument pitoyable, méprisable et folle qui lui faisait face. Ou de ne pas avoir décidé d'achever son ennemi.
Elle voulut chercher un moyen de se rattraper, de lui faire croire qu'elle n'était pas que ça, se rendit compte qu'elle n'arriverait encore une fois qu'à plus s'enfoncer -à croire qu'elle n'était pas douée pour le mensonge-, songea qu'elle ferait mieux de partir en espérant que ses deux interlocutrices oublient cette lamentable rencontre, puis, prise de ce fouillis d'esprit qui arrive quand mental et physique sont trop fatigué, elle reprit la parole, rejetant d'avance dans sa tête sa faute sur sa fatigue pour ne pas avoir à s'affronter elle-même.
"Le clan du Soleil est... Enfin... Comment est-ce ? Ou non, je... Je suis désolée, je.... Je n'ai pas à demander ça, je n'ai rien à faire ici, je... Merci de... de m'avoir encore épargnée... Peut-être pas une bonne idée d'ailleurs... Je... Oh... Si vous pouviez... Non, j'imagine que je ne peux pas en plus vous demander d'oublier toute cette rencontre... "
Elle se maudit encore. Ne pouvait-elle pas se taire, ne pouvait-elle pas cesser de se laisser aller à jouer la méprisable pour s'apporter la pitié ? Elle aurait voulu se mordre de rage, de haine, se détruire pour se punir d'être si méprisable, mais elle n'allait pas rajouter ça au misérable tableau qu'elle offrait déjà.


Dernière édition par Lune d'orage le Dim 12 Oct - 17:37, édité 1 fois (Raison : 24)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.encre-nocturne.com/
Liberty
Fondatrice sadique et fière de l'être
Rédactrice du Journal
Fondatrice sadique et fière de l'êtreRédactrice du Journal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8120
Age : 23
Nom : Liberty, Black, Sun Star, Odyssée. Moi c'est Chamallow^^
Clan : Black chef de l'Ombre - Liberty fondatrice des Etoiles - Sun Star chef associé et fondateur du Soleil - Shiki et Odyssée solitaires
Date d'inscription : 02/12/2006

Fiche Personnages
Points d'expérience:
257/400  (257/400)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   Jeu 22 Jan - 4:14

Elle était adulte pourtant, belle, vive, musclée quoique affaiblie, mais ses regards étaient ceux d'un poulain perdu et provoquaient chez Liberty une bouffée d'instinct maternel. Elle éprouvait l'envie soudaine de prendre soin de cette jument, de cette guerrière qu'elle aurait pu blesser - ou pire, tuer ! - dans le tumulte précédent, d'effacer de son visage cet air hagard et commotionné. 

Elle parlait d'un Clan. Le Clan du...Soleil ? Liberty, constatant que Lune d'Orage n'en portait pas les odeurs, leva une oreille avec surprise. La guerrière n'était tout de même pas du Soleil ? Elle aurait combattu un allié ? Levant les yeux, la jument blanche croisa le regard d'Edelweiss, qui se tenait en retrait, patiente et l'once, sentant le trouble de sa compagne, cligna lentement des yeux. Non, la jeune jument n'avait rien d'une guerrière du Soleil, non, Liberty n'avait commis aucune erreur...
Rassurée par le jugement tacite de son amie, Liberty reporta son attention sur l'inconnue, probablement solitaire donc, et tenta de réinterpréter les paroles de la grise à la lumière de ces nouvelles informations. Elle n'était pas du Clan du Soleil. Mais elle en parlait. Demandait des informations, peut-être...
S'éclaircissant la gorge, la blanche tenta :


"Le Clan du Soleil ? Je n'en suis pas, je suis des Etoiles, mais je connais bien son chef et il est de nos alliés. Tu t'intéresses à ce Clan ?"

_________________
ABSENCE (ou présence rare) du 19/07 au 16/08.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://universbychamaska.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le soleil se contente-t-il de brûler, ou éclaire-t-il le chemin ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages. :: Tribu des Astres - Ancien Clan du Soleil :: L'Orée de la Forêt :: Les Roches du Soleil-
Sauter vers: