Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.
Bonjour à vous!
Bienvenue sur le forum "Wild Horses, la Terre des Chevaux Sauvages", un JDR équin où vous pourrez incarner un ou plusieurs chevaux sauvages au sein de différents Clans, mais aussi des animaux de toute autre espèce, avec un maximum de 10 personnages par compte.

Si vous êtes inscrit, vous pouvez bien sûr vous connecter. Si vous ne l'êtes pas, n'hésitez pas à vous inscrire, nous serons heureux que vous nous rejoigniez!

En ce moment sur Wild Horses : le Grand Exil. Ferez-vous partie des intrépides voyageurs ?

Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les milles et uns reflets [Tino]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Les milles et uns reflets [Tino]   Jeu 27 Nov - 13:08

Les milles et uns Reflets


Les sabots plantés devant l'un des lacs, Hurricane regardait son reflet. Elle examinait ses taches noires déformées par l'eau en songeant à la longue route qu'elle avait fait avant d'arriver ici, sur les terres de son tout nouveau clan. La glace. Ce clan, elle venait juste d'y entrer mais elle se sentait déjà chez elle. Elle avait hâte de faire connaissance avec pleins de chevaux, tous différents! Oui, bien différents les uns des autres! Ce clan là ne la rejettera pas, elle en était sure et certaine. Elle se demandait aussi ce qu'aurait pensés ses parents, ces deux chevaux identiques à tous les autres chevaux de son troupeau natal. Eux, qui l'avaient abandonnée pour sa différence... Mais c'était de mauvais souvenirs. La petite jument secoua sa crinière et se dirigea d'un pas rapide vers le bord d'un autre lac. Il y en avait tant... Elle se regarda à nouveau, mais recula tout de suite d'un pas. Douée comme elle l'était, elle serait capable de tomber! Ici, si l'eau n'est pas de glace, elle devait être extrêmement froide. Le temps qu'elle sèche, elle serait déjà morte de froid depuis un moment. Puis, elle regarda autour d'elle pour une raison qu'elle même ignorait. Surement une sorte de reflex qu'elle avait dut prendre.
Elle se mit à trotter, puis à galoper, toujours en faisant attention à ne pas glisser. Puis, dans une vague de folie, elle se mit à accélérer, toujours plus, toujours plus vite. De toute façon, que risquait-elle? Il n'y avait personne ici! Et même s'il y avait quelqu'un, elle le verrais. Il y avait peu d'arbres et le terrain était presque plat. L'impression de voler l'envahissait, un sentiment de liberté dansait dans sa tête. Une sensation de renouveau, une joie, un bonheur, une ataraxie inexplicable la faisait frissonner. Elle prit pendant une seconde appuie sur ses antérieurs et leva ses postérieurs le plus loin qu'elle put. Elle sauta en l'air et lança à nouveau les postérieurs avant d'atterrir. Ici, elle avait tout ce qu'elle désirait: un clan, la liberté et le froid. Elle se sentait tellement bien lorsque les températures étaient basses! Elle se sentait... Comment dire ça... Elle se sentait vivante! Elle adorait sentir le vent caresser son dos, mettre son nez dans la neige et devoir manger l'eau sous forme de glace pour boire. Quelque fois, elle se coupait. Le gout du sang la dégoutait, mais d'une certaine façon, elle aimait ça.
Enfin, elle s'arrêta. Du moins, elle essaya. Ses jarrets frôlaient le sol, elle était presque assise, glissant, labourant le sol. Quand finalement elle fut bien arrêtée, elle jeta un regard derrière elle. Deux traits marrons longs de plusieurs mètres étaient apparue dans le blanc parfait qui entouraient les lacs. Elle se mit à rire. La jument resta longtemps, à gloussé pour rien. Mais n'est ce pas mieux de rire pour rien que de pleurer pour tout?
Soudain, elle senti un regard posé sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Ven 28 Nov - 8:28

Les milles et uns Reflets



     Le matin commençait seulement à briller dans le ciel. Tino s’était lever aux aurores pour rejoindre les lacs dont la croute glacée qui fondait légèrement par endroit brillait. Certain pouvait dire que les terres du nord étaient froides et  rudes. Aujourd’hui, le soleil démontrait bien le contraire : aucun nuage à l’horizon, un soleil resplendissant, Tino sentait même un peu de chaleur réchauffer son bout du museau rose.
Mais la balade à laquelle s’offrait l’étalon n’avait rien d’une balade de santé banale qu’un cheval de son clan savourerait. Il était parti tôt ce matin pour aller à cette endroit qui lui était si important : le lac où Tina, sa mère adoptive qui l’avait recueillit au sein du clan, était morte, noyée dans les eaux froides du lac. Souvent il venait afin de lui parler, c’était le seul endroit ou il pouvait un peu se sentir avec elle. Il lui parlait, il ne savait pas si elle l’entendait mais… Cela lui faisait du bien. Aujourd’hui, il faisait beau, il en profita donc pour y aller.
Il marchait adroitement entre les lacs si nombreux dont les berges étaient difficilement repérables du chemin neigeux et sinueux. La peur bleue de l’eau lui serait l’estomac. Le pie baissa la tête afin d’augmenter son attention à chacun des craquements de la neige sous ses pas.
Soudain, un bruit perdu de galop fou que la neige étouffé alarma une oreille de Tino. Il la pointa ainsi que l’autre vers là où venait le bruit. Levant la tête au ralentit et s’attendant à une attaque de loups arctiques, ce fut la surprise qui le prit. Galopait devant ses yeux une jument blanche dont seuls quelques points noirs la faisait ressortir du paysage. L’élégance de sa robe ainsi que celle de sa course folle et dangereuse au milieu des lacs charmèrent Tino. Ce devait être Hurricane, la petite nouvelle jument du Clan. L’étalon fut heureux de la rencontrer enfin, il s’avança vers elle alors que celle-ci commençait déjà à disparaître dans la brume. Tino entama un petit trop peu rassuré afin de ne pas se faire distancer par la jument qui avait une bonne foulée ! La peur et le souvenir de la mort de sa mère lui revint il se freina, paralysé et incapable de prononcer mot pour retenir la jument. Il ferma les yeux et pria pour qu’il ne lui arrive rien. Bien des chevaux se serait moqués de lui, l’aurait traité de « mauviette ». Mais ce qui était arrivé à Tina aurait très bien pu et pourrait très bien arriver à beaucoup de chevaux imprudents, et l’image de la jument courant entre les lacs lui paraissait trop imprudente. Mais à quoi bon ? La joie qu’éprouvait la jument n’était peut-être que celle d’être une nouvelle de son merveilleux clan, et cela, Tino ne pouvait lui reprocher !
Bref, il rouvrit les yeux, avança de quelques pas et chercha de la tête et du regard la silhouette de la jument. Rien. Il avança de nouveau, rechercha la jument. Rien. La peur brulait en lui, et s’il était arrivé le même sort à la jeune appaloosa que celui de sa mère ? Alors il avança et avança, le plus loin qui le faudrait pour la trouver mais il voulait s’assurer qu’elle était bien là !
Et là, dans la brume, se dessina la croupe d’un cheval. Tino fut rassurer à un tel point qu’il voulu galoper et se jeter sur elle. Mais il s’abstenu pour la simple raison qu’il était terrorisé par ces lacs. L’étalon souleva son pied de la neige et continua de marcher pour se reprocher d’elle. Et à peu près deux ou trois mètres d'elle, la jument remarqua sa présence. Tout à coup, Tino se sentit tout déconcerté, que dire que faire ? Alors il choisit de ne pas réfléchir sur la question et de tout simplement s’approcher et de se présentait pour ne pas l’effrayer.
 
"Bonjour, Tu dois être Hurricane, la nouvelle ? Je m’appelle Tino, un… Euh… Le second du Clan de la Glace."
 

Il bafouilla d’ailleurs sur son poste qui lui était tout nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Ven 28 Nov - 14:53

C'était un grand cheval pie, un peu plus grand que la jument. Hurricane lisait dans les yeux de celui ci une inquiétude qui venait juste de s'évaporer, une inquiétude qu'elle comprenait tout à fait. La course de l'impétueuse jument était dangereuse, elle aurait facilement put y laissé la vie! Mais le danger, tout comme le froid, faisait partie de sa vie. Combien de fois elle s'était mise en danger pour des raisons valable ou non!
Le cheval se nommait Tino. Il évitait de regarder l'eau en s'efforçant à regarder devant lui et faisait bien attention à ne pas se rapprocher de l'eau. Cette prudence tracassa la jument. C'était si dangereux que cela, ici? Mais en faisant plus attention, elle vit que ce n'était pas l'endroit en lui même qui effrayait ce grand étalon. C'était l'eau. L'eau le mettait indiscutablement mal à l'aise, et elle se mit elle même au défi de le détendre. Elle se retourna complétement pour être bien en face de Tino. Il connaissait déjà le nom et se disait second du clan. Poste qui devait lui être nouveau, car il buta sur ces mots qui semblaient être prononcés pour la première fois.
Le statut de "nouvelle" qu'il lui attribua la mis mal à l'aise quelques secondes avant de retrouvé son atitude habituel. Mais en même temps, quel autre mot peut définir une parfaite inconnue qui vient à peine d'arriver dans le clan? Elle balaya donc rapidement ce trouble de ses pensées et répondit calmement.

-Bonjour. Oui, je suis Hurricane.

Elle secoua les longs crins de sa queue où il restait de la neige et regarda Tino dans les yeux. Elle ne savait quoi ajouter de plus sans que ça lui paraisse absurde. Elle se contenta alors de sourire, comme elle le fait à l'habitude.
Elle n'osait plus trop bouger dans la peur d'inquiéter à nouveau le pie, mais regarda tout de même le reflet de quelques oiseaux des neiges passer au dessus d'eux. Ici, tout était beau. La neige était d'un blanc pur et éclatant, le reflet dans les lacs étaient parfait, tels de grands miroirs ronds posés délicatement sur le sol gelés, et le soleil réfléchissait la lumière jusqu'à faire mal aux yeux.

-C'est vraiment beau ici.

Elle ne voulait pas avouer sa maladresse légendaire après avoir galoper inconsciemment entre les lacs, de peur de passer pour une folle. Mais elle restait tout de même à bonne distance de l'eau, par peur de tomber sans jamais pouvoir remonter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Dim 30 Nov - 9:10

Tino leva alors la tête. Il admira. C’est vrai que le paysage était époustouflant ! Au premier plan s’étendaient les nombreux lacs aux formes variées sur lesquelles on pourrait discuter des heures entières. Il les contempla longtemps avant de se souvenir que tout cela était de l’eau et que c’était dans cette eau terrible qu’était morte sa mère ! Alors il regarda plus loin, ce fut toujours le même spectacle : les lacs plus ou moins gelés. Mais en regardant plus précisément, il pouvait observer les chemins - comme un labyrinthe de neige dont seuls les membres du Clan de la Glace connaissaient la sortie – dont cette neige paraissait incrustée de petites pierres précieuses. Plus au loin, à l’horizon, se dressaient quelques hauts conifères enneigés. Pour couronner le tout, le ciel était d’un bleu limpide avec un soleil à son zénith.
Tino ferma les yeux et inspira profondément, l’air était pur et frais, et l’étalon appréciait tout particulièrement la sensation de froid dans son corps : ceci lui rappeler qu’il était du Clan de la Glace et qu’il avait de quoi en être fier.
Puis il rouvrit  ses prunelles et regarda son interlocutrice :
 
" Oui, c’est magnifique. On ne peut le négliger n’est-ce pas ? Tu vois, vivre dans le clan c’est cela, se réveiller tous les jours, s’endormir tous les soirs avec un panorama extraordinaire ! Je suis comme toi toujours émerveiller par cette beauté, moi nous ne devons pas l’idéaliser, ce paysage blanc est synonyme de froid et souvent de morts ! "
 
Alors Tino se radoucit, il s’avait bien que ce n’était pas une façon d’accueillir un membre de son clan :
 
" Mais enfin, la vie ne serait pas celle qu’elle est si chacune de ses beautés ne cachaient pas un mal. "
 
L’étalon sourit à la jument. Ainsi elle appréciait la neige et le froid, que demander de mieux à un jeune membre du Clan de la Glace. Hurricane ne pouvait que devenir une parfaite guerrière fidèle.
Alors Tino se sentit bête, que dire à la jument. C’est alors qu’il pensa à la chose la plus évidente quand on fait connaissance avec quelqu’un de sympathique :
 
" Alors, raconte moi, qui es-tu ? Quelle est ton histoire ? Pourquoi avoir choisit le Clan de la Glace ? "
 

Suivit d’un petit levé sur les pattes arrière qui fut vite démoralisé par la vue de l’eau. Mais toujours avec un grand sourire et des yeux pétillants et chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Lun 1 Déc - 2:02

Ces paroles avaient un peu contrariées Hurricane qui, en l'espace d'une seconde, avait lancer un regard noir à l'étalon. Mais elle savait bien que Tino n'avait pas voulu l'énervé, et elle se calma de suite. Elle savait bien que tout ces lacs étaient dangereux, que le froid pouvait facilement entrainé la mort. Sinon, pourquoi y aurait-il si peut d'animaux ici? Peu d'êtres vivants étaient capables de survivre, et pas seulement au froid.
C'est alors que la question du second résonna dans la tête de la petite jument. Il lui demandait d'expliquer son histoire qui, bien que plus belle que celle d'autres chevaux d'ci, lui était assez douloureuse.

-Ho, ce n'est pas vraiment l'histoire du siècle. Je suis née dans un troupeau de chevaux sauvages. Ils étaient tous noirs, ou au pire alezan brulé. Quand j'étais petite, j'étais aussi noire, mais avec le temps, mes poils ont blanchi. Au début, on croyait que j'étais victime d'une maladie, mais mes taches étaient beaucoup trop précise pour que ce soit le hasard. Et si c'était le cas, à l'heure qu'il est je serais totalement blanche. Une rumeur comme quoi on père n'était pas celui qu'il était vraiment avait traversé le troupeau. Elle s'est confirmé lorsque ma mère a avoué que mon père était un apaloosa solitaire qui avait rencontré le troupeau quelques années auparavant. En plus de devoir endurer la dispute de mes "parents", j'ai du quitté le troupeau. J'ai marché assez longtemps jusqu'à une foret enneigée. Je suis resté là-bas pendant un an, et c'est là que j'ai commencé à apprécier le froid. Je me suis faite aux basses température, au sol glissant, au peu de nourriture, à avoir les jambes trempées H24 et tout ce dont on a besoin de s'habituer pour pouvoir vivre dans à peu près les mêmes conditions qu'ici, sur les terres du clan de glace. Mais un troupeau de loups arctiques voulait prendre la foret comme territoire, et seule contre une meute, je n'ai même pas essayer de me battre. J'ai pensé que c'était le mieux à faire. J'ai quitté la foret pour continuer à marcher jusque là, où j'ai put entrer dans le clan de glace. Et maintenant, je suis là. En bonne compagnie et dans un clan dans lequel je me sens déjà chez moi. C'est un peu bref, mais bon il y a pas de quoi faire un long discours.

Elle regarda l'horizon, puis Tino. Elle se mit à réfléchir. Quelque chose clochait. Tout était parfait, elle sentait qu'elle allait encore faire une de ses catastrophe dont elle se sentait, malheureusement, la seule a pouvoir cumulé. Elle proposa au cheval de marcher, et posa une question si simple qu'elle se sentit un peu bête.

-Et toi, quelle est ton histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Lun 1 Déc - 10:48

Tino inspira profondément, dans son esprit toute sa vie défilait, les flashs se bousculaient. Il voyait sa naissance au chaud, près du flan de celle qui devait être sa mère biologique. Près de lui surement son père, un grand étalon pie comme lui. Alors il vit autre chose, le propriétaire du haras où il était né, l’attrapait par un lasso séré au maximum et qui l’étouffait. Puis cette image se dissipa et il paru dans son esprit Tina, la belle Tina, avec sa robe brillante palomino et ses yeux noisettes si tendres. Le souvenir de ses courses folles dans la neige avec ses amis lui revint. Son apprentissage, le jour où Shiki est devenu Thar, quand celui-ci lui avait proposé de devenir son Second, il y a quelques jours à peine...
Il sourit, que de bons souvenirs, sa tendre enfance… Il regarda autour de lui, tous ces lacs… Ces lacs où était morte sa mère ! Alors il se souvint de l’annonce de la mort de Tina, puis de sa dépression, des juments qui étaient venues donné à manger, des autres qui s’étaient moqués de lui et qui disaient « Sans Tina se sera un fardeau ! »
Il se contracta, que de mauvais souvenirs !
Il finit par répondre à la question de la jeune jument :
 
" Je suis comme toi, un transfuge… Mais ce clan m’a adopté les bras grand ouvert et il en fera autant avec toi je serais d’ailleurs le premier à te souhaitais la bienvenue !
Bref, je suis né dans un petit haras non loin d’ici, ma mère et mon père étaient chevaux de club là-bas. Ma naissance n’a pas vraiment ravie l’humain qui s’occupait du haras et, à mon sevrage, il m’a abandonné. Au début, j’ai erré et la saison des neiges est arrivée je me suis donc retrouvait au dépourvu dans la neige et sur les territoires du Clan de la Glace. C’est dans cette neige que j’ai failli perdre la vie si Tina, ma mère adoptive et membre du clan, ne m’avait pas sauvé. Plus tard, vers mes trois ans, elle meurt ici-même, dans l’un de ces lacs gelés. En gros, après j’ai vécu en membre du clan j’y ai grandit et il y a seulement quelques jours et Shiki m’a proposé d’être le Second du Clan de la Glace. Voilà à peu près ma vie. "
 
Puis il se redressa et prit la marche avec Hurricane. Il la regarda un moment, la démarche de celle-ci était forte distinguée. Puis il reprit la parole afin de ne pas laisser de blanc dans leur conversation.
 

" Sinon, parle moi de tes goûts, j’ai compris que le paysage du nord t’émerveillait mais qu’est-ce que tu aimes d’autre ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Mar 2 Déc - 3:07

Tandis qu'elle marchait à coté de Tino, Hurricane se mit à décrire ses gouts, ses passions et ce qu'elle abhorre. Elle réunit dans sa tête chaque bons moments, qu'ils soient quotidien ou exceptionnels.
Elle avoua d'abord son faible pour la natation. Dès qu'elle en trouve le temps, et que la température le permet, elle s'enfonce dans un lac ou un étang et même, quelques fois, plonger sa tête sous les vagues de la mer. C'est d'ailleurs à ça qu'elle doit sa musculature aux épaules et au dos.
Ensuite, elle passait beaucoup de temps à galoper, avec ou sans adversaire. Elle aimait beaucoup voir le paysage défilé rapidement lorsqu'elle se dépensait. La sensation d'être libre, c'est ça qu'elle préférait. Quand elle courrait, elle avait l'impression de ne faire qu'une avec le vent, que le monde n'avait aucune frontière, et que jamais plus personne ne pourrait détruire ce qu'elle est devenu. Elle adorait tester ses limites, voir ce dont elle était capable.
Aussi, de tous ce qu'elle mange, ce qu'elle aime par dessus tout sont les pommes et plus particulièrement celle qu'on appelle "Granny Smith". Cette pomme verte et acidulée, qu'elle a toujours rechercher lors de ses balades en foret. Mais en plus d'être sa pomme préférée, elle a fait parti de son histoire. Chaque fois qu'elle croque dans la chaire ferme de la pomme, le gout lui rappelle son enfance, au pied d'un pommier d'où tombait ces fruits dont elle et sa mère se régalait.

-Et toi, dis-moi? Qu'est ce que tu aimes?

La jument, alors qu'elle tournait la tête pour mieux voir Tino, percuta avec son épaule gauche un des rares arbres qui poussaient ici. Toute la neige tomba sur les deux chevaux. Hurricane leva vivement la tête, s'ébroua et commença à s'excuser en rigolant malgré elle.

-Ho, désolée! C'est surement le seul arbre au kilomètre carré et je tombe dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Mar 2 Déc - 10:23

Tino écoutait la jeune jument, chacun de ses mots étaient une facette de son caractère, de ses plaisirs, de ses émotions et donc de sa compatibilité avec le Clan de la Glace. Cette jument était vraiment parfaite et pourtant elle était tout l’inverse de l’étalon : Tino avait horreur de tout ce qui se rapportait à l’eau, sa musculation était plutôt basée sur ses postérieurs ce qui lui apportait un très bon coup de saut et un galop plutôt rapide. Ils avaient aussi de différent, leurs goûts gustatifs : Bien que Tino n’ait jamais gouté à ces pommes qui, selon Hurricane, devaient être divinement bonnes, il détestait par-dessus tous les aliments au gout acide ou amer. L’étalon préférait les pommes bien rouges, bien juteuses et sucrées ou se faisait un délice des carottes fraîches qu’il trouvait rarement dans la région.
C’est pendant qu’il réfléchissait à la saison arrivante des carottes, que la femelle se heurta malencontreusement à un arbre. D’abord il eut peur que celle-ci se fasse mal puis, au son de son rire, il se décontracta et se mit aussi à rire. Il avait vite compris que la jument était assez maladroite ce qui leur faisait encore une différence. Effectivement, Tino était un étalon assez agile et adroit, enfin pas tellement à l’oral…
 
« Ce n’est pas grave, J’espère que tu n’as rien au moins ? »
 
Dit-il sur un ton rieur avec les yeux plein de larmes produites à cause de son fou-rire de tout à l’heure. Alors, Il se calma et bientôt ils reprirent leur marche sur le chemin de neige un peu à l’improvise, là ou le vent les menés. Cela fit du bien à Tino, il y avait bien longtemps que celui-ci n’avait pas rit dans cet endroit qui lui était si sordide. Alors il se sentit bien, heureux, il ferma les yeux et apprécia l’air froid qui soufflait sur son visage. Il sourit et rouvrit les yeux afin d’admirer le paysage. Que c’était beau ! Cela faisait si longtemps qu’il n’avait regardé ces lacs sans s’en faire tout un mal ! Après tout, ce n’était qu’un lieu, ce n’était pas parce que Tina était morte ici qu’il devait être si effrayé à la vue de ce paysage !
Alors il se souvint la demande de Hurricane, il prit la parole et résuma en quelques phrases ses goûts (surtout gustatifs car il adorait au plus au point manger). Il lui expliqua qu’il aimait courir mais dans des lieux plus sûr. Sauter par-dessus tout ce qu’il trouver l’amuser beaucoup. Puis pour entrer plus dans son rôle de second, il expliqua que son amour pour le clan était au maximum et pourtant grandissait jour après jour. Enfin pour conclure, il lui raconta son adoration du soleil pendant les mois où il y avait du soleil (car dans le nord, il y avait six mois de jours non-stop et six mois de nuits non-stop).
Mais l’étalon était toujours aussi curieux de connaître cette jument un peu mieux, il continua alors son interrogatoire :
 
« Tu as déjà parlé à Shiki ? Tu es au courant du fléau qui s’abat en ce moment sur nos terres ? Ne penses-tu pas que tu aurais été en meilleur sécurité loin d’ici ? »
 
Alors Tino se rendit comte que la façon dont il avait construit sa phrase, Hurricane pourrait penser qu’elle ne devrait pas faire partie du clan, alors il se reprit pour qu’il n’y a pas de mal entendu :
 
« Enfin, je ne veux évidemment pas dire que tu devrais partir, au contraire, le clan ne peut que se réjouir de ton arrivée. Mais je veux dire par là que, pour ton propre intérêt, le fait de rester loin de Wild Horses aurait peut-être été mieux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Mar 2 Déc - 14:31

La jument poussa un soupire et regarda le sol en perdant son sourire et prenant un air grave.

-Oui, je suis au courant. C'est un vrai drame pour le clan... Mais pour être franche, je ne m'imaginais pas dans un autre clan que dans celui là. Et si il faut se battre, je serais là. Après tout, on ne m'a pas forcé à faire partie de ce clan. Je l'ai choisi et j'assume totalement, même si une guerre explosait demain. Je sais aussi que c'est imprudent, mais même en réfléchissant des heures, je n'arrivais pas à me voir ailleurs que sur ces terres.

Les paroles de Hurricane lui sortait du fond du cœur. Et elle aurait put en faire tout un discours, si elle l'aurait voulu. Mais le principal était dit: elle était prête. Prête à faire partie du clan de Glace et à le défendre quoi qu'il arrive. Elle regarda à nouveau l'horizon, mais cette fois comme si c'était a dernière fois, et peut être comme elle aurait dut le regarder depuis le début.

-Je suis sure de ma décision, et je suis certaine d'avoir fait le bon choix. Même si je suis arrivée au mauvais moment. Rester loin de Wild Horse ne m'aurait servit à rien et c'est surement mieux pour le clan. Dans ces situations délicates, je pense qu'on ne peux que se ravir d'un nouvel arrivant.

Puis, elle retrouva son sourire et regarda Tino droit dans les yeux, comme si rien ne s'était passé.

-Donc, pour répondre à tes questions, oui, je suis au courant et oui, j'aurais été en meilleure sécurité. Mais c'est mon choix et même si ce n'est pas le meilleur, je ne reviendrais pas dessus.

Elle ferma une seconde les yeux, s'imaginant une guerre des clans. Une vision d'enfer, contre des ennemis au combien redoutables! Elle secoua vivement a tête, et fronça les sourcils en regardant devant elle.

-Et même si je ne le connais pas encore, c'est surtout pour Shiki que je m'inquiète. Je me demande dans quel état il récupèrera son clan, plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Mer 3 Déc - 10:54

Tino pensa au jeune Thar, il était vraiment à plaindre : cela faisait très peu de temps qu’il était à la tête du clan, et déjà les ennuis commençaient et pas les moindres ! Effectivement, déjà certains chevaux d’autres clans avaient désertaient Wild Horses pour se préservaient des maladies que les sauvages avaient apporter. Mais le Clan de la Glace n’avait pas voulu fuir le fléau, il ne voulait pas agir égoïstement sur les générations futures qui habiteraient ses terres. L’étalon était tout à fait d’accord avec ceci. Alors il décida simplement de répondre :

" Shiki est un Thar tout à fait responsable, même si je n’insinue pas que tu en doutes. Mais vois tu ni moi, ni toi, ni personne ne peut se mettre à sa place. Il a sa propre conscience ses propres faits et gestes. De plus, c’est le descendant d’une longue lignée de Thars et il baigne donc dans des affaires politiques depuis qu’il est petit. Je ne doute pas de sa faculté a géré cette affaire. Serte le clan sera choqué de ce qu’il se sera passé, mais il sera entier crois moi ! "


Il continua à sa marche en regardant la jument dans les yeux d’un air explicatif. Tino n’aimait pas tellement parler de quelqu’un qui n’était pas là pour affirmer ses mots. Il se sentait mal à l’aise, le mal de dire des choses fausses ou personnelles. Aussi il trouvait la chose malsaine de parler de quelqu’un dans son dos, même si il n’éprouvait aucune colère contre la jeune membre qui s’inquiétait seulement pour son chef.
Tino quitta ensuite les yeux Hurricane pour regarder ses pieds et se souciait de la où ils se poseraient. Son souffle chaud s’échappait de ses naseaux en fumée formant un petit nuage. Pour quiconque qui viendrait d’un clan plus au Sud, la température leur serait glaciale, mais pour l’étalon, elle était parfaitement de saison voir un peu chaude. Il avait beau être né dans un haras où le temps était plus continental, le pie s’était très bien habituer au climat de sa nouvelle région. Bien qu’il reste plus frileux que les autres, il commençait vraiment à prendre goût au froid.
Les deux animaux avançaient, avançaient jusqu’à arrivé à la bordure de l’étendue neigeuse où il y avait, comme créés par des impactes venus du ciel, les lacs. Là, se trouvait la chaîne d’ivoire, là où s’abattaient "les abeilles"… Rien qu’à y penser, Tino en frissonna. Il parcouru de bas en haut le massif : si raide, si rocailleux ! L’étalon avait le goût des défis, et pourtant, il ne s’aventurerait jamais là haut !
Au pied des immenses montagnes, subsistait au froid quelques arbustes mous et d’un vert triste. Plus en haut, le blanc de la neige se rependait par tout, elle formait un mur infranchissable pour qui ne serait pas amateur de sensations fortes. Au loin, l’étalon discernait à peine le sommet, là haut, il devait il y avoir au moins dix mètres de neige !
Il s’arrêta et regarda l’appaloosa avec le sourire aux lèvres : une sorte de fierté que le massif appartienne à son clan.
 
" Voilà la chaîne d’ivoire, c’est selon moi le joyaux du clan ! Mais je ne conseille pas d’aller t’y aventurer : c’est très dangereux ! "
 
Il pointa du bout du nez la chaîne, s’en approcha et tapa avec son sabot quelques coups sur la roche d’où la neige tomba, laissant apparaître un petit sapin frêle.
 
" C’est ici que tombe les orages, on les appelle « les abeilles ». Ils sont très dangereux mais par ce temps nous ne risquons rien… Enfin restons où nous sommes, ça nous servira à rien d’essayer de la gravir. "
 

Tino prenait un plaisir fou à expliquer les diverses choses à connaître sur son clan à la jument. Il avait jamais eut la chance d’être le maître et non l’élève…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Mer 3 Déc - 13:42

Elle souri à Tino, amusée par sa façon de lui parler des chaines d'ivoire. Bien qu'habituellement, elle aurait répondu qu'elle n'était pas une pouliche et qu'elle savait bien que monter là-haut serait du suicide, Hurricane laissa le grand pie lui parler de ces montagnes comme à une jument qui découvrait la vie. De plus, elle avait besoin de connaître les terres de son clan comme n'importe quel autre cheval d'ici.
Elle jeta un œil au ciel, là ou la chaine cédait la place à des nuages. Alors, elle commença à longer les montagnes du regard, jusqu'à ce que le brouillard lui cache le reste. Enfin, elle croisa les yeux de Tino, qu'elle fixa un long moment. Elle ne savait pas quoi répondre, et se senti stupide, aussi bien qu'elle avait envie de disparaître. Elle ignorait quoi ajouter, à court de mots. Elle crut même se sentir rougir... Alors, elle tourna la tête vers les lacs.

-Donc je suppose qu'on doit faire demi-tours?

Les chevaux continuèrent alors leur tours, d'un pas posé, presque lent.

-Il y a déjà eu un accident aux chaines d'ivoire? Je sais pas... Quelqu'un qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment, une chute en voulant escalader...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Jeu 4 Déc - 10:20

L’étalon continua à marcher d’une cadence lente et douce. Il jetait un dernier regard à la chaîne avant de retourner à serpenter entre les lacs. Il réfléchit, chercha dans sa mémoire, se creusa l’esprit en vain… Il n’avait aucune idée d’un éventuel accident qui aurait pu se produire ici. Depuis qu’il vivait ici, il croyait bien qu’il n’y en avait pas eu. Mais il n’avait aucune idée de s’il y avait eut un quelconque accident en ces lieux au par-avant. Il se sentit mal à l’aise, mal dans son rôle : quoi de plus étrange que le second d’un clan ne sachant pas répondre à la question d’un nouveau membre ?
Tino avait l’habitude de l’identifier, se comparer à Shiki bien qu’il ne pensait pas pouvoir rivaliser avec le savoir du Thar. A ce moment précis, il se demanda si la décision de son chef de le choisir comme Second du Clan de la Glace était une bonne chose. Mais il évapora cette idée de sa tête, ce n’était pas seulement lui qu’il remettait en question mais aussi la décision de Shiki et l’étalon gris ne pouvait se trompait. Il marcha sans donner de réponse un moment avant de s’immobiliser et, en fixant droit dans les yeux la jument, répondit à la requête de celle-ci :
 
" A vrai dire, je ne sais pas. Depuis mon arrivée au clan, je ne crois pas qu’il y en a eu, mais je ne me suis malheureusement pas informer à ce sujet. J’en ai honte, mais je m’aviserais de demander à quelqu’un qui détient ce savoir comme Shiki ou certains anciens. Je pense que tu pourrais en faire autant, le clan sera toujours ravi de voir que tu t’intéresses à son histoire et donc sera ravi de te répondre. "
 
Tino baissa sa tête pour signaler qu’il avait terminé de parler et reprit au même rythme sa marche.
 
Ils arrivèrent à une bifurcation, la route se séparait en deux chemins autour d’un lac, surement le plus grand. L’étalon s’en approcha l’eau était si limpide… Elle était magnifique mais une boule s’installa tout de même dans sa gorge. C’était lui. Le lac où sa mère avait perdu la vie. Profond avec des bords tout à fait verticales : il était impossible d’en sortir vivant.
L’étalon contemplait son reflet, non s’en appréhender une chute pour diverses raisons dans le lac. Sur celui-ci se reflétait sa tête, il avait une "belle-face" qui s’arrêtait juste avant ses beaux yeux noirs. D’ailleurs, ses yeux étaient tellement noirs qu’on ne pouvait discerner leur couleur et ses pupilles ! Ensuite s’étendait une longue tâche noire.
 

Soudain, l’eau se troubla : un petit campagnol était allé boire. L’étalon sursauta, fit un pas en arrière et écrasa l’antérieur droit de la jument qui tomba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Jeu 4 Déc - 11:35

Hurricane n'osait plus bouger. Au sol, elle était prête à chuter dans le lac au moindre geste. A ce moment précis, toute sa vie défila en un instant devant ses yeux.
Elle se voyait dans sa robe noire, à sa naissance, en train de faire ses premiers pas. Puis elle et sa mère, galopant dans les plaines. Elle vit les premières apparitions de poils blancs, qui envahissaient son corps petit à petit, ne laissant que des taches rondes dispersés ça et là. Le jour où sa mère avait avoué que son père était quelqu'un d'autre que ce grand et fin cheval noir. Son départ, sa marche contre les tempêtes et les prédateur. Ses rencontres, aussi, dont celle avec les humains. Ces créatures qui marchent sur de pattes et avec quelle garde un très mauvais souvenir. La foret enneigée, les loups qui l'avaient menacés. Et enfin, son arrivé à Wild Horse. La seule vraie bonne chose qui lui soit arrivé, selon elle. De sa naissance à maintenant, toutes ces images passaient en accéléré dans sa tête.
Savoir sa vie dans un tel danger lui brulait le ventre et lui perforait la tête. Ses jambes, une partie de ses épaules et de ses cuisses pendaient dans le vide, menaçant de la faire basculer d'un moment à un autre. Si elle bougeait, elle mourrait. Mais il fallait agir, et vite. Elle ne pouvais utiliser ses antérieurs, ni ses postérieurs, ce qui l'immobilisait totalement. Elle imaginait que Tino devait être immobile également, par la mort de sa mère qui pouvait être la même que celle de la jument, ou par l'idée d'éventuellement voir un membre de son clan mourir sous ses yeux sans même pouvoir agir. Hurricane respira l'air frais. Elle essaya de réfléchir. Il devait y avoir une solution! Elle ferma les yeux, puis appela doucement Tino.

-Aide-moi, s'il te plait! Je ne pourrais pas me redresser sans toi!

Elle pria pour qu'ils s'en sortent tout les deux vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Ven 5 Déc - 6:19

L’étalon avait les deux postérieurs dans le vide, mais était dans une meilleure position que la jument. A l’entente du cri de celle-ci, il donna un gros appui sur ses antérieurs et se hissa hors de danger. Il se releva haletant, la jument pouvait tomber à tout moment.
Il fut prit de panique, tétanisé, ne pouvant plus prononcer de mots. Alors il respira profondément et ferma les yeux. Il connaissait cet endroit par cœur, le nombre de fois où il était venu pour se rendre à ce lac. Il rouvrit les yeux et vu l’image terrifiante de la jument se retenant de tomber, il voyait ses yeux plein d’espoir et de peur, entre ceux-ci, mêlé au taches noires, se trouvait un petit point de sang. Il n’avait pas était causé par sa chute mais par l’arbre dans lequel elle s’était cogné tout à l’heure.
Mais oui ! Une branche de l’arbre pourrait l’aider à sortir du trou. Il allait partir quand il se rendit comte qu’il faudrait peut-être rassurer la jument. Alors il lâcha les derniers mots qui voulaient bien sortir :
 
" Tiens bon, j’arrive "
 
Tino partit au galop ne se souciant que de la survie d’Hurricane. Sa peur de tomber à l’eau partit totalement, une seul chose contait : sauver la jument.
 
L’arbre n’était pas trop loin, il était isoler sur un carrefour entre cinq chemins. Quand l’étalon fut arrivé, il lui était impossible de voir une seule branche, elles étaient toutes recouvertes de neige. Il se retourna et donna une violente ruade dans l’arbre qui fit tomber toute la neige. C’était bon, toutes les branches étaient à découvert. Il en choisit une assez grosse pouvant soutenir le poids d’un cheval mais qu’il pourrait tout de même transporter et qui n’était pas trop haute bien que l’arbre de devait pas dépasser les trois mètres. Il se leva sur ses postérieurs et posa les sabots de ses antérieurs sur la branche. L’étalon appuya à plusieurs reprises sur celle-ci mais elle ne se cassa pas. Il regarda une autre, elle ne pourrait pas sortir la jument de l’eau. Alors il reprit son travaille, de plus en plus fort. Au bout d’un moment, la branche commença à s’arracher à la base. Il recommença ainsi six fois avant que la branche et lui tombent.
 
Pas le temps de se plaindre, il était déjà repartit avec la branche dans  la bouche qu’il essayait de rééquilibrer comme il pouvait mais qui provoquait quand même un  contre poids.
Tino galopait dans la neige, ses antérieurs tapaient à chaque fois dans le bois se qui lui faisait mal. Mais il ne pensait qu’à la jument et à l’espoir qu’elle ne soit, à cette heure-ci déjà, au fond de l’eau.
 
Il arriva au lac. Ouf ! La jument était encore dans sa position délicate. Il lui lança le bout de la branche le plus épais et lui cria :
 

" Attrape ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Ven 5 Déc - 8:58

Quand Hurricane entendit le galop étouffé par la neige, elle poussa un soupir de soulagement. Il y avait peut être une chance qu'elle survive! Tino venait de lui tendre une branche qu'elle attrapa avec autant de force qu'elle le put. Elle essaya de se hisser sur la neige comme elle pouvait. Elle regardait Tino, qui tirait lui aussi.
L'apaloosa redoubla d'effort. Elle n'entendait plus, elle ne voyait plus, ne pensant plus qu'à rejoindre la terre ferme. Enfin, elle pivota sur elle même. Ses antérieurs étaient sauvé, mais maintenant, son arrière main pendait à son tour. Ses postérieurs nageaient tout seul dans l'eau gelée pendant qu'elle appuyait sur ses antérieurs, toujours en tirant sur la branche.
Enfin, elle sentit son ventre remonter, se qui la motiva à se hisser avec plus de force encore. L'apaloosa mit en action tout les muscles de ses épaules.
Elle se retrouva les quatre sabots sur terre et se blottît contre l'épaule de Tino avant de revenir à elle et de prendre conscience de son geste. Elle s'écarta rapidement et plongea ses yeux verts foncé dans ceux de l'étalon.

-Comment je pourrais te remercier?

Elle se sentait infiniment reconnaissante envers le pie qui se tenait devant elle. Il venait de la sauver, et elle comptait bien lui rendre service en échange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Ven 5 Déc - 9:48

Tino haletait à toute vitesse, déjà à cause de l’effort qu’il avait fourni mais aussi pour évacuer le stresse de perdre un membre par sa faute. Ses côtes se soulevaient et se refermaient si rapidement qui en avait des points de côtés. Mais il souriait, il était heureux que la péripétie se termine bien. Quand la jument se serra contre lui, il fut à la fois étonné et joyeux, le poil chaud de la jument le réchauffait et inversement. Il regardait la jument surement gênée de cet acte plus intime. Mais l’étalon ne lui en voulait pas.
 
Il écouta la jument, il  fut surprit : si la jument venait de frôlait la mort, c’était car il avait eut peur d’un minuscule rongeur et qu’il avait bousculé celle-ci ! Il ne pouvait rien de lui demander, à part son pardon. Il réfléchit, la jument était trempée alors il lui dit :
 
" Tout est de ma faute, je n’aurais pas dut avoir peur pour rien. Je te pris de m’excuser. J’ai failli te donner la mort aujourd’hui et j’en suis des plus confus. Je te présente mes plus sincères excuses. Il est à moi de te demander ce que tu veux que j’exécute pour me pardonner. "
 
Il  baissa le regard.
 
" Tu dois être gelée, rentrons au chaud. Si tu en trouves la force trottons, ceci te réchauffera. "
 

L’étalon partit au petit trot en direction du camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Ven 5 Déc - 15:11

Hurricane souriait. Elle était heureuse. Déjà, parce qu'elle venait de faire l'une de ses premières rencontres et qu'elle comptait déjà Tino dans ses amis. Elle ne savait pas si c'était réciproque, mais elle s'en moquait. Ensuite, après avoir frôler la mort et s'en être sortie presque idem, elle ne s'était jamais senti aussi vivante. Elle suivit le pie au trot, la queue en panache. Elle avait envie de prolonger ce trajet à l'infinie, de toujours trotter dans la neige autour des lacs avec cette satisfaction qu'elle n'avait pas envie de quitter de si tôt.
Elle pensa aussi que la vision que se faisait Tino des lacs avant n'était plus la même. Lorsqu'elle venait juste de l'apercevoir, il ne voulait même pas regarder les lacs et avait du mal à y marcher avec aisance, tandis que maintenant, il trottait volontiers malgré cet accident et la mort de sa mère. Elle se sentit bien, même si son ventre s'était écorché lorsqu'elle est remonter du lac et que son épaule saignait depuis qu'elle a percuté l'arbre. Elle avait froid aux postérieurs et à la croupe, mais ça lui était tout autant égal que le reste. Elle accéléra sa cadence jusqu'à arriver à hauteur du cheval.


-Au fait, tu n'as pas de service à me rendre. Je suis convaincue que ce n'est pas ta faute si je suis tombée, et même si c'était le cas, tu m'as sauvé la vie dans la minute qui suit!

Elle se remit à ruer comme lorsqu'elle venait d'arriver, avant de se remettre à trotter normalement au coté de Tino.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Sam 6 Déc - 9:40

Tino la regardait ruer, il souriait. La joie qui envahissait la jument était contagieuse mais celui-ci s’abstint de partir en ruade et « coups de cul ». Il continuait à trotter, il réfléchissait à ce que venait de lui dire la jument. Serte il l’avait sauvé mais il n’aurait pas eut besoin de la faire s’il ne l’avait pas poussé dans le lac. Quand la jument revint le voir et après avoir continuer quelques foulées de trot entre les lacs, l’étalon tourna sa tête vers la jument :
 
" J’aurais sauvé n’importe quel cheval qu’il soit tombé par ma faute ou non, qu’il soit du clan ou non. Mais toi c’est différent tu es de mon clan et tu es tombé par ma faute. Alors tu ne me feras pas croire que je n’ai rien à me faire pardonner. "
 
Il lui adressa un grand sourire avec ses prunelles réduites à deux fentes puis lâcha le regard de la jument pour avoir la tête droite visé sur sa trajectoire.
 
Bientôt, ils sortirent de la plaine qui accueillait les lacs miroirs et entraient sur la Taïga. Tino, la tête à la verticale, observait les grands sapins qui montaient si haut… C’était magnifique et surtout il faisait moins froid. Il savait qu’il était facile de s’y perdre alors, l’étalon arrêta de rêvasser et se concentra sur le chemin à emprunter.
 

" C’est beau n’est-ce pas, je suppose que c’est par ici que tu es arrivée ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Dim 7 Déc - 1:39

Hurricane n'osait pas trop regarder autour d'elle de peur de, de nouveau, heurter un arbre. Et ici, les troncs des grands sapin étaient bien plus épais que ce des lacs. Elle avait décidé de ne pas surenchérir les paroles de Tino, car s'il ne voulait pas changer d'avis, l'apaloosa était, elle aussi, déterminée à faire de même. Pour elle, il n'avait rien à se reprocher et ne lui devait rien.

-Oui, c'est magnifique. Mais bon, je préfère regarder où je vais, pour éviter de percuter un autre arbre. Et je pense qu'on pourrait se perdre rapidement ici.


Pourtant, elle jeta un rapide coup d'oeil autour d'elle. Les sapins étaient denses et recouvert de neige. Certains, morts, étaient tombés sous des vents trop forts pour qu'ils restent debout. La neige, par terre, étouffait le bruit du trot des deux animaux. Différentes empreintes s'y trouvaient. Des lièvres, des castors, des lynx, des élans, quelques loups et même une empreinte d'ours, unique, sans autres traces qui pouvaient éventuellement indiquer la direction qu'avait pris le prédateur. Elle leva la tête devant elle. La jument était impressionnée que tant de faune puisse vivre dans ce milieu aussi beau que hostile.
Le ciel, depuis qu'elle était sauvée des lacs, avait commencé à ce couvrir et la température était parfaite pour qu'il neige. La température parfaite selon Hurricane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Dim 7 Déc - 6:30

Tino regardait et écoutait parler la jument, il souriait. Elle avait out à fait raison et cela convaincue l’étalon encore plus qu’il fallait qu’il regarde où il allait. La neige était épaisse, les pas des deux chevaux, bien qu’étouffés dans la sourdine de la neige, craquait sur la fine couche de gel avant de s’enfoncer dans la poudreuse. Celle-ci était profonde, à chaque pas, Tino s’enfonçait jusqu’aux jarrets ce qui l’obligeait à faire des bonds pour avancer. Mais cela lui plaisait, tant de souvenirs revenaient quand ses membres foulaient la neige ou la glace. Il avait été un petit poulain assez « casse cou », il ne passait pas une journée qu’il fasse une bêtise. Il se souvenait du jour où il avait eu la langue coller à une stalactite pendant plus de trois heures ! Une autre fois il avait, accompagné de quelques amis, créés une avalanche sur un bout de la chaîne d’Ivoire qui avait fait tomber des arbres de la Taïga dont un des plus vieux arbres.
C’était de bon souvenir que Tino appréciait les yeux fermés. Il huma l’air froid de son clan mais il rouvrit les yeux rapidement, paniqué par une odeur qui ne lui inspirait rien qui n’aille. L’étalon balaya la forêt des yeux la recherche de ce qu’il avait flairé :
 
" Des loups ! "
 
Il chercha encore les bêtes, mais pouvaient-elles être ? Il accéléra la marche afin de pouvoir sortir de la Taïga le plus rapidement possible. L’étalon observa le sol, aucune trace des prédateurs. Normal, ils étaient justes devant eux. Tino, effrayé à leur vue, battit en retraite au lieu de se battre : il était bien plus nombreux que les deux équidés. Il prit un galop fougueux et lança à la jument :
 
" Partons, ils sont trop nombreux. Vite ! "
 

Il continua sa course folle tout en regardant derrière lui pour vérifier que la jument le suivait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Dim 7 Déc - 7:46

Alors qu'elle passait au galop, un grognement se fit entendre derrière Hurricane. Elle dirigea ses oreilles dans la direction du grognement. Elle arriva à la hauteur de Tino. Heureusement, la neige leurs allait au genoux et les loups, plus petits que les chevaux, auraient surement plus de mal à se déplacer. Il se mit à neiger, et les loups commençaient à les prendre en chasse.
Elle accéléra davantage. Bientôt, les loups les encercleraient. Il fallait s'échapper de la taïga en vitesse.
Les canidés maintenaient le rythme derrière et à coté des deux chevaux. Certains commençaient à s'approcher et essayaient de mordre les jarret ou la croupe d'une de leur proie. La jument, par instinct, donnait des coups de sabots, renvoyant le prédateur qui tombait avec un petit glapissement de douleur avant de se relever et reprendre la course.
Elle passa devant Tino, ainsi d'en l'espoir de lui faire comprendre qu'il pouvait accélérer s'il le voulait. Elle pouvait pouvait encore augmenter la cadence si s'en était nécessaire. Aussi, elle ne voulait pas parler en galopant. Cela pouvait l'essouffler et créé des points de coté, que tout cheval devait éviter dans ces situations.
Peu à peu, la neige perdait son épaisseur, elle leur arrivait maintenant au paturon. Hurricane commençait à souffler, et ne savait pas ce qui en était de Tino, qui était juste derrière elle. 
Quelques fois, elle jetait de rapides coups d'oeil derrière elle pour voir si les loups suivaient toujours. Et c'était le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Dim 7 Déc - 10:15

Voyant la jument le dépasser et le regarder pour lui indiquer qu’il pouvait accélérer, Tino prit un galop plus rapide pour rattraper la femelle et galoper à ses côtés. Il respirait rapidement l’air froid qui lui glaçait le naseau et lui faisait tourner la tête.
Lançant ses antérieurs toujours plus loin et toujours plus haut. De toutes parts les loups arrivaient mais ils étaient freiner par la neige.
 
De plus la neige c’était mise à tomber et le vent souffler de plus en plus. Tellement que les toupets des deux amis s’envolaient dans tous les sens. En plus des conditions métrologiques de plus en plus mauvaises, l’étalon sentit un nouveau phénomène : de la grêle leur tombait dessus malgré le parapluie en arbres qui les couvrait.
 
Galopait dans ces conditions devenait de plus en plus compliqué aussi bien pour les chevaux que pour les loups. Il paru à Tino interminable de sortir de cette forêt mais alors que les lacs au loin se dessinaient, un grand arbre s’abattue sur leur route forçant aux deux chevaux à changer de trajet. Ils s’enfoncèrent dans la Taïga avec la seule idée en tête de semé les loups. L’étalon accéléra et virages après virages, ruades après ruades, morsures après morsures, ils se débarrassèrent des canidés enragés. A une sorte de carrefour entre différents sapins, l’étalon s’arrêta pour rependre son souffle, soulager ses membres et parler à Hurricane :
 
" Ouf, on a eu de la chance ! Nous les… "
 
L’étalon se tue et regarda tout autour de lui, aucun arbres ne lui semblaient familier !
 
" Nous sommes perdus ! "
 

Tino tressaillit, de toutes les histoires qu’on lui avait racontées, celle qui lui avait fait le plus peur était de se retrouver perdu dans l’immense Taïga avec des loups dans les alentours. Il préféra tout de même ne rien dire pour ne pas affoler la jument. Il se contenta de lui envoyer un regard entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Dim 7 Déc - 13:25

Hurricane s'était arrêter lorsque son ami avait arrêté sa course. Elle regarda autour d'elle, sans reconnaître les environs, faisant alors confiance à Tino jusqu'à ce que celui ci vit que les deux chevaux étaient perdus. La jument s'efforçait à garder son calme, malgré la météo, malgré les loups, malgré l'immensité de la taïga, malgré leur essoufflement et la difficulté évidente à retrouver a sortie. L'apaloosa se concentra, ferma les yeux et réfléchît. Elle avait souvent fait face à ce genre de situation, alors qu'elle vivait dans la foret enneigée. Et même si cet étendu de sapin était bien plus grand, ça devait être le même principe Il n'y avait là aucune trace qui ne pouvait les guider à la sortie. Tino ne connaissait visiblement pas cette partie de la taïga, et la jument non plus. Mais il devait il avoir un moyen de s'en sortir. Le mieux aurait été de trouver un abris et d'attendre que la grêle cesse de tomber. D'ailleurs, celle ci tombait toujours plus violemment sur le dos des chevaux, si bien que la jument avait l'impression qu'on lui lançait des pierres. Elle regarda autour d'elle et vit une petite grotte, pas assez profonde pour accueillir un animal à long terme, mais juste assez pour protéger les deux chevaux du mauvais temps. Elle trotta vers l'abris et, avant d'y entrer, huma l'air afin d'être sure que personne n'y habitait. La voie était libre. Elle cria pour se faire entendre.

-Viens, on pourras jamais rentrer sous un temps pareille!

Elle s'enfonça jusqu'au fond de l'abris. Elle était trempée et ressentait encore tout les grêlons qui lui étaient tombés dessus. Ce matin, aux lacs, elle n'aurai jamais cru qu'une si grande intempérie se préparait! Tino était entrer à son tour, trempé lui aussi. Elle se demandait si elle avait fait le bon choix. Après tout, peut être qu'il y avait une meilleure solution? Elle eut peur de paraître ridicule devant l'étalon. Elle craignait aussi de paraître faible, à vouloir se mettre à l'abris si rapidement, à avoir eu aussi mal quand la grêle s'est manifester. Elle voulu baisser la tête, mais sa fierté personnelle lui dictait de garder son encolure haute, de ne pas montrer son indignation qui, pour l'instant, n'avait pourtant pas lieu d'être. Un lièvre devait avoir eu la même idée: il est entré à toute vitesse avant de ressortir tout aussi rapidement à la vu des deux chevaux.
Elle tourna la tête vers Tino.

-Tu as une idée de comment on va pouvoir sortir d'ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tino
    Yearling

Yearling
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 14
Nom : Tino / Dark-Side
Clan : Tino Glace / Dark-Side Ombre
Date d'inscription : 31/08/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
13/200  (13/200)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Mar 9 Déc - 9:46

Tino réfléchit. Devant eux, la neige et la grêle tombaient si vite et si forts. C’était un suicide de vouloir s’exposer à ces conditions. Mais leurs traces dans la neige finiraient par s’effacer :
 
" Restons ici, nous ne pouvons pas sortir sous ce temps. "
 
Dans ses pensées, il regardait le temps se déchainait. Ce matin il était partit, trottant tranquillement dans la neige. Le voici maintenant, à peine quatre heures après, prisonniers des éléments. Il ne pouvait pas lutter, alors il s’allongea au sol et ferma les yeux, non pas pour dormir mais pour réfléchir. Comment pourraient-ils se sortirent de ce pétrin dans lequel ils étaient maintenant les tristes victimes. L’étalon avait beau se creuser l’esprit, il ne trouvait que la solution de chercher, chercher et encore chercher la sortie, en ne marchant que tout droit jusqu’à croiser une route ou un chemin. C’est d’ailleurs ce qu’il proposa à la jument :
 
" Attendons que les intempéries se calment et nous irons chercher un chemin, celui-ci nous guidera bien à une sortie. Après ça, nous n’aurons qu’à reprendre une route dont nous avons la connaissance. "
 
Tino avait peur, il savait à quel point la Taïga était grande et les chemins peu nombreux ! Il s’efforçait de ne pas montrer ce sentiment qui le prenait à la gorge. De plus, la neige ne paraissait interminable. Cela lui rappela une saison très froide qu’il avait vécue quand il était jeune. Tina le blottissait contre son flanc et lui léchait le haut du toupet pour le remettre en place. Ils avaient froids, tous froids. Les épidémies ravagées le clan, tuaient les plus jeunes et les plus âgés. Le poulain regardait la tempête de neige. C’était un souvenir, encore un, mais il en faut pour être quelqu’un, pour avoir une personnalité.
 
Alors il fit quelques gestes afin d’être plus confortablement installer et il rouvrit les yeux pour regarder la jument :
 
" Qu’en penses-tu ? C’est ce qui me parait le plus raisonnable. "
 

Et avec c’est mots doux, il adressa un sourire qui apaisa la tension et la peur environnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane
    Poulain

Poulain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 15
Clan : Glace
Date d'inscription : 26/11/2014

Fiche Personnages
Points d'expérience:
0/0  (0/0)
Boutique et cadeaux:
Particularités de vos persos:

MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   Mar 9 Déc - 11:39

Le mauvais temps était toujours là, alors que Tino venait de s'allonger. Hurricane l'imita et s'installa à coté de lui avant de répondre à sa question.

-Je pense que c'est tout ce qu'on peut faire pour le moment...

La jument contempla le grésil tomber au sol. Elle réfléchissait déjà à comment sortir de la taïga, quand ils en auront la possibilité. Quand elle s'est dirigé vers les lacs, elle allait d'Est en Ouest, et lorsque les deux chevaux ont fuit les loups, ils se sont brusquement tourné vers le Sud. Hélas, ce serait bien trop simple... Les arbres sont denses et forment des chemins qui partent dans tous les sens, sauf celui qui faciliteraient l'orientation des deux amis. Il aurait fallut compter sur la mémoire des chevaux, mais après cette "tempête", beaucoup de choses auront changer. La peur commençait à nouer l'estomac de l'apaloosa, peur qu'elle rejeta sur le champs. Ca n'arrangerait rien, et ça ne ferait que la paniquer. Même si elle était toujours présente, il fallait évacuer un maximum la peur. Et quoi qu'il arrive, il ne fallait pas la montrer.
Alors, la grêle et la neige commençait à se calmer, jusqu'à ce que seul la neige ne tombe. Hurricane se leva et passa son nez à l'extérieur, puis planta ses antérieurs à la limite de la grotte. Elle tourna la tête vers Tino.

-Ca à l'air d'être bon.

La grêle avait un peu tasser la neige, qui leur aurait aller aux canon si d'autre flocons ne s'était pas rajouter. Maintenant, elle leur allait presque au poitrail. Hurricane sourît, les membres enfoncés dans la neige. "Les lois de la nature" pensait-elle. Seulement, elle aurait aimé que ce soit dans d'autres conséquences, qu'elle soit ici de son plein gré, ce qui n'était pas le cas actuellement. Elle reprit son sérieux avant de regarder la réaction de Tino.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les milles et uns reflets [Tino]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les milles et uns reflets [Tino]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La légende de l'astre aux milles reflets
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» Athkire la demoiselle aux milles couleurs {by Ayael}
» (campagne) les milles marches
» Izumi A. - La jeune fille aux milles visages.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Horses: La Terre des Chevaux Sauvages. :: Clan de Glace :: Le Pied des Monts :: Les Lacs Miroirs-
Sauter vers: